Imprimer
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi
Catégorie : Travail
Partagez
Share to Google

Le Smic hôtelier est le salaire minimum des professionnels de l’hôtellerie-restauration, fixé par la grille de salaire de la convention collective HCR (hôtels, cafés, restaurants). Tout savoir sur le montant du Smic hôtelier brut et net 2018-2019, le taux horaire minimum selon son niveau et son échelon, les professions concernées…

- Smic hôtelier : salaire minimum de l'hôtellerie - cafés - restauration

> Grille de salaire fixée par avenant à la convention collective HCR
> Salaire minimum conventionnel indexé sur le Smic

- Grille des salaires minimum de la convention collective HCR

> Smic hôtelier horaire 2019 : la grille de salaire en vigueur
> Grille du smic hôtelier brut 2017-2018

- Du Smic hôtelier brut au Smic hôtelier net : calcul

> Exemple de calcul du smic hôtelier net 2019 à 35h
> Exemple de calcul du smic hôtelier net 2019 à 39h

- Grille de classification HCR 2019
- Augmentation du Smic hôtelier 2017-2018 et 2019
- Grille de classification selon l'emploi occupé

Smic hôtelier : grille de salaires des hôtels, cafés et restaurants

Grille de salaire fixée par avenant à la convention collective HCR

Le Smic hôtelier n’existe formellement plus en France depuis 2004 mais son appellation a subsisté dans le langage courant pour désigner la grille de salaire applicable aux rémunérations minimums dans la branche des hôtels, cafés, restaurants (HCR ou CHR), et plus précisément le salaire le plus bas de cette grille.

Cette grille de salaire horaire est fixée par le patronat et les syndicats à la suite d’une négociation. Leur accord est scellé par un avenant à la convention collective HCR du 30 avril 1997, généralement conclu dans la première partie de l’année.

Cet avenant est ensuite publié au Bulletin officiel des conventions collectives (Bocc). Pour prendre effet, l’avenant est soumis à la publication au Journal Officiel (JO) d’un arrêté d’extension de la convention collective nationale des hôtels, cafés, restaurants, signé par le ministre du Travail ou l’un de ses représentants par délégation de signature.

Le dernier avenant en date (avenant n°28) a été signé le 13 avril 2018 et publié au Bocc 2018/36 du 22 septembre 2018. L’arrêté ministériel permettant son application effective a été publié au Journal Officiel (JO) le 30 décembre 2018 (texte n° 142), sur le site Légifrance.

Les syndicats signataires de l’avenant à la convention sur les salaires étaient les suivants (source : Bulletin officiel des conventions collectives 2018/36 du 22 septembre 2018) : GNC, Umih, Synhorcat GNI et SNRTC côté patronat, FGTA FO, FS CFDT et Inova CFE-CGC côté syndicats de salariés.

Généralement, la grille de salaire entre en application le 1er jour du mois suivant la publication au Journal officiel de son arrêté d’extension. L’actuelle est entrée en vigueur le 1er janvier 2019, conformément au texte de l’avenant.

A noter : parfois, la nouvelle grille est applicable en deux temps 1) à partir de la date prévue dans l'accord interprofessionnel pour les professionnels syndiqués et 2) après la publication au JO de l'arrêté d'extension de la convention collective pour toute la branche. Parfois, les dates sont les mêmes si l’avenant à la convention collective le prévoit.

Salaire minimum conventionnel indexé sur le Smic

Depuis 2010 (et en application d’un accord conclu en décembre 2009), l’échelon le plus bas de la grille de salaire de la branche HCR ne peut être inférieur au Smic brut +1% en vigueur au moment de l’établissement des barèmes de rémunération, soit un taux horaire de 9,98 euros bruts pour les grilles actuellement en vigueur (Smic horaire brut 2018 + 1%).

Parfois, le minima conventionnel peut être temporairement inférieur au Smic à la suite de la revalorisation annuelle de ce dernier. Dans ce cas, c’est le taux horaire du Smic de droit commun qui s’applique aux professionnels de la branche HCR. Ainsi, au 1er janvier 2019, le salaire minimum au niveau I échelon 1 (Femme de chambre, commis de salle, plongeur, etc.) a été aligné sur le Smic à 10,03 € brut, le Smic brut de droit commun étant supérieur au salaire minimum conventionnel à cette date prévu dans l’avenant (9,98 euros).

Grille de salaires minimum de la convention HCR 2017-2018 et 2019

Smic hôtelier horaire 2019 : la grille de salaire en vigueur

La rémunération dépend du niveau et de l’échelon, lesquels sont établis en application de la grille de classification des métiers, elle aussi fixée par la convention collective HCR.

L’arrêté d'extension de la convention collective qui permet la généralisation de la grille des salaires minimas conventionnels pour 2018-2019 a été publié au Journal Officiel (JO) le 30 décembre 2018 pour application au 1er janvier 2019. Cette grille a fait l'objet d'un accord entre organisations professionnelles des employeurs et plusieurs syndicats de salariés, le 13 avril 2018, avant d’être ajustée compte tenu de l’augmentation du Smic au 1er janvier 2019.

Il en ressort la grille de salaires suivante pour 2019 :

 

Salaire minimum de la convention HCR
(taux horaire brut 2019)
 ÉCHELON   NIVEAU I   NIVEAU II   NIVEAU III   NIVEAU IV   NIVEAU V 
1 10,03 € 10,18 € 10,77 € 11,30 € 13,36 €
2 10,03 € 10,31 € 10,83 € 11,47 € 15,59 €
3 10,10 € 10,66 € 11,13 €   21,83 €
Sources : ToutSurMesFinances.com, Bocc, Légifrance

 

Ce barème est applicable jusqu’à la publication d’un prochain arrêté du ministère du travail, sachant que le dernier avenant signé entre patronat et syndicats présent est « à durée indéterminée ».

A noter : initialement, le salaire du bas de la grille (niveau I échelon 1) avait été fixé à 9,98 euros, soit le Smic brut 2018 +1%. Il a été aligné sur le Smic horaire au 1er janvier, d’où sa majoration à 10,03 euros.

Grille du smic hôtelier brut 2017-2018 

En 2017-2018, la nouvelle grille avait été signée le 9 juin 2017, et officialisée le 30 août 2017 par GNI-Synhorcat, l'un des syndicats professionnels du secteur, puis par le ministère du Travail le 9 septembre 2017. Pour les employeurs non syndiqués et leurs salariés, c'est la grille de salaires 2017-2018 en vigueur depuis le 1er septembre 2017 a continué de s'appliquer, jusqu'à la veille de l’entrée en vigueur du nouvel arrêté d'extension de la convention collective au Journal Officiel, soit le 31 décembre 2018. Depuis le 1er janvier, toute la profession est soumise à la grille 2018-2019.

Le barème applicable du 1er septembre 2017 au 31 décembre 2018 était le suivant :

Salaire minimum de la convention HCR
(taux horaire brut 2017-2018)
 ÉCHELON   NIVEAU I   NIVEAU II   NIVEAU III   NIVEAU IV   NIVEAU V 
1 9,86 € 10,02 € 10,61 € 11,13 € 13,16 €
2 9,90 € 10,18 € 10,67 € 11,30 € 15,29 €
3 9,96 € 10,56 € 10,97 €   21,55 €
Sources : ToutSurMesFinances.com, GNI-Synhorcat

 

La grille 2016-2017, en vigueur au 1er août 2016 au 31 août 2017, était la suivante :

 

Salaire minimum de la convention HCR
(taux horaire brut 2016-2017)
 ÉCHELON   NIVEAU I   NIVEAU II   NIVEAU III   NIVEAU IV   NIVEAU V 
1 9,77 € 9,92 € 10,50 € 11,02 € 13,03 €
2 9,80 € 10,08 € 10,56 € 11,19 € 15,14 €
3 9,86 € 10,46 € 10,86 €   21,21 €
Source : arrêté du 22 juillet 2016

 

Du Smic hôtelier brut au Smic hôtelier net à 35h et 39h

La grille de salaire HCR porte sur le salaire minimum brut. Pour obtenir le montant du salaire net, il faut déduire les charges sociales, dont les cotisations patronales, la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Les postes de charges les plus importants sont les cotisations vieillesse (pour la retraite) et la CSG.

Dans la branche HCR, l’employeur est tenu à une obligation de nourriture (l’employé prend son repas gratuitement sur place), correspondant à un avantage en nature évalué à 3,62 euros par repas (égal au montant du minimum garanti prévu dans le décret sur le relèvement du montant du Smic brut horaire) ou 7,24 euros par jour. Cet avantage repas vient lui aussi en diminution du salaire.

Les exemples ci-dessous ont été calculés pour un serveur célibataire payé au Smic hôtelier (classé niveau I échelon I) soit 10,03 euros brut par heure en janvier 2019. Ce serveur est employé par une petite brasserie employant moins de 10 salariés et n’a eu aucun jour d’absence. Son patron le nourrit une fois par jour à ses frais sur les deux repas où son serveur est présent.

Ces exemples ont été calculés sans cotisation de complémentaire santé ni de prévoyance, les montants étant variables d’un employeur à l’autre.

A ce niveau de salaire à 35 heures par semaine, l’employé était non imposable à l’impôt sur le revenu (IR) en 2018 sur ses revenus 2017.

Les calculs ont été effectués sur la base d’un temps de travail hebdomadaire de 35 heures d’une part, de 39 heures d’autre part.

Exemple de calcul du smic hôtelier net 2019 pour un serveur à 35h

Pour un serveur payé au Smic hôtelier sur la base d’un temps de travail de 35 heures par semaine (soit 151,67 heures par mois), sa rémunération brute mensuelle se monte à 1.521,25 euros (hors avantage en nature nourriture et indemnité frais de repas).

Salaire brut de base : 151,67 x 10,03 = 1.521,25 euros
Avantage en nature repas : 22 x 3,62 = 79,64 euros
Indemnité compensatrice nourriture : 22 x 3,62 = 79,64 euros
Salaire brut : 1.521,25 + 79,64 + 79,64 = 1680,53 euros

Total des cotisations salariales : 350,23 euros
Dont :
- CSG déductible ou CSG non imposable (6,80%) : 112,28 euros
- CSG non déductible ou CSG imposable (2,40%) : 41,28 euros
- CRDS non déductible (0,50%) : 6,60 euros
- Cotisation retraite SS plafonnée (6,90%) : 115,96 euros
- Cotisation retraite SS déplafonnée (0,40%) : 6,72 euros
- Cotisation retraite complémentaire Agirc-Arrco tranche 1 (3,15%) : 52,94 euros
- Contribution d’équilibre général (CEG) Agirc-Arrco (0,86%) : 14,45 euros

Salaire net avant impôt sur le revenu : 1.250,66 euros
Salaire net : 1.680,53 - 350,23 - 79,64 = 1.250,66 euros

Impôt à la source : 0 euro
Base de calcul : 1.250,66 (salaire net avant IR) + 41,28 (CSG non déductible) + 6,60 (CRDS) = 1.298,54
Taux de prélèvement à la source : 0%
Salaire net à payer après impôt sur le revenu : 1.250,66 euros

Ce qui correspond à un salaire net à payer de 1.250,66 euros par mois.
Le Smic hôtelier net horaire à 35 heures se monte ainsi à 8,25 euros (1.250,66 / 151,67).

Exemple de calcul du smic hôtelier net 2019 à 39h

Un serveur payé au Smic hôtelier sur la base d’un temps de travail de 39 heures par semaine (soit 151,67 heures par mois) est payé au Smic sur la base de la durée légal de temps de travail soit 35 heures, auxquelles s’ajoutent 4 heures supplémentaires payées avec une majoration de 10%, soit 11,03 euros l’heure (110% de 10,03 euros).

Pour un salarié à 39 heures hebdomadaires, les 4 heures supplémentaires calculées sur une base mensuelle correspondent à 17,33 heures.
Nombre d’heures supplémentaires par mois : 4 heures × 52 semaines / 12 mois = 17,33 heures

Salaire brut de base : 151,67 x 10,03 = 1.521,25 euros
Heures supplémentaires à 110% : 17,33 x 11,03 = 191,20 euros
Avantage en nature repas : 22 x 3,62 = 79,64 euros
Indemnité compensatrice nourriture : 22 x 3,62 = 79,64 euros
Salaire brut : 1.521,25 + 191,20 + 79,64 + 79,64 = 1.871,73 euros

Total des cotisations salariales : 390,08 euros
Dont :
- CSG déductible ou CSG non imposable (6,80%) : 125,05 euros
- CSG non déductible ou CSG imposable (2,40%) : 45,97 euros
- CRDS non déductible (0,50%) : 7,36 euros
- Cotisation retraite SS plafonnée (6,90%) : 129,15 euros
- Cotisation retraite SS déplafonnée (0,40%) : 7,49 euros
- Cotisation retraite complémentaire Agirc-Arrco tranche 1 (3,15%) : 58,96 euros
- Contribution d’équilibre général (CEG) Agirc-Arrco (0,86%) : 16,1 euros

Salaire net avant impôt sur le revenu : 1.402,01 euros
Salaire net : 1.871,73 - 390,08 - 79,64 = 1.402,01 euros

Impôt à la source : 0 euro
Base de calcul : 1.402,01 (salaire net avant IR) + 45,97 (CSG non déductible) + 7,36 (CRDS) = 1.455,34
Taux de prélèvement à la source : 0%
Salaire net à payer après impôt sur le revenu : 1.402,01 euros

Ce qui correspond à un salaire net à payer de 1.402,01 euros par mois.

Le Smic hôtelier net à 39 heures se monte ainsi à 8,30 euros l’heure (1.402,01 / (151,67 + 17,33).

 

Grille de classification HCR : quel salaire minimum selon mon emploi ?

Grille de classification HCR, le principe

La grille de classification des emplois de l’hôtellerie, de la restauration et des cafés dépend de plusieurs paramètres :
- Compétences : niveau du diplôme et de la formation reçue, expérience professionnelle
- Contenu de l’activité : variété et complexité des tâches
- Degré d’autonomie
- Niveau de responsabilités.

La branche professionnelle HCR prévoit ainsi 5 niveaux (niveaux I, II et III pour les employés, IV pour les agents de maîtrise et V pour les cadres) et 3 échelons pour chaque niveau (sauf celui des agents de maîtrise qui ne compte que 2 échelons), soit 14 échelons en tout.

Niveau et échelon selon l'emploi occupé (liste non exhaustive)

Grille de classification - Hôtellerie

- Femme de chambre : du niveau I échelon 1 au niveau III échelon 3
- Veilleur de nuit : du niveau I échelon 1 au niveau IV échelon 2
- Réceptionniste : du niveau I échelon 3 au niveau IV échelon 2
- Gouvernante : du niveau III échelon 1 au niveau IV échelon 2
- Concierge : du niveau III échelon 1 au niveau IV échelon 2

Grille de classification - Restauration (salle)

- Commis de salle : du niveau I échelon 1 au niveau II échelon 3
- Serveur : du niveau I échelon 1 au niveau III échelon 3
- Chef de rang : du niveau III échelon 1 au niveau III échelon 3
- Sommelier : du niveau III échelon 1 au niveau V échelon 1
- Maître d’hôtel : du niveau IV échelon 1 au niveau IV échelon 2

Grille de classification -Restauration (cuisine)

- Plongeur : du niveau I échelon 1 au niveau II échelon 1
- Commis de cuisine : du niveau I échelon 1 au niveau II échelon 3
- Cuisinier : du niveau I échelon 3 au niveau III échelon 3
- Chef de partie : du niveau III échelon 1 au niveau IV échelon 2
- Second de cuisine :
- Chef de cuisine : du niveau IV échelon 1 au niveau V échelon 3

Grille de classification - Café – brasserie

- Garçon de brasserie (serveur) : du niveau I échelon 1 au niveau III échelon 3
- Caissière : du niveau I échelon 3 au niveau III échelon 3

Grille de classification - Bar

- Barman : du niveau III échelon 1 au niveau III échelon 3
- Chef barman : du niveau IV échelon 1 au niveau IV échelon 2

Comment l’augmentation du Smic hôtelier est-elle calculée ?

La revalorisation du Smic hôtelier n'est pas automatique. Suite à l’augmentation du Smic au 1er janvier de chaque année, la grille de salaires de la convention collective HCR est actualisée tous les ans un peu plus tard dans l’année à l’issue d’une négociation entre les organisations patronales (Umih, GNC, CPIH, SNRTC, Synhorcat et Fagiht) et les syndicats de salariés (FO, CFDT, CGC, CFTC et CGT). En cas d’accord, un avenant à la convention collective est rédigé, puis fait l’objet d’un arrêté du ministère du Travail.

Ainsi, l’augmentation décidée pour 2019 a fait l’objet d’un avenant à la convention collective nationale (relatif aux salaires minima conventionnels) publiée au Bulletin officiel des conventions collectives puis d’un arrêté ministériel publiée au Journal Officiel, disponible sur le site Legifrance.gouv.fr.

Par rapport au barème en vigueur en 2017-2018, la nouvelle grille de rémunération pour 2019 représente une hausse des minimas conventionnels :
- de +1,72% pour l'échelon 1 niveau I
- de +1,31% pour l'échelon 1 niveau II
- de +1,41% pour l'échelon 1 niveau III
- de +1,60% pour l'échelon 1 niveau IV
- de +1,28% pour l'échelon 1 niveau V
- de +0,95% pour l'échelon 2 niveau I
- de +1,51% pour l'échelon 2 niveau II
- de +1,50% pour l'échelon 2 niveau III
- de +1,46% pour l'échelon 2 niveau IV
- de +1,53% pour l'échelon 2 niveau V
- de +1,53% pour l'échelon 3 niveau I
- de +1,52% pour l'échelon 3 niveau II
- de +1,96% pour l'échelon 3 niveau III
- de +1,30% pour l'échelon 3 niveau V

Entre les grilles 2016-2017 et 2017-2018, les augmentations avaient été les suivantes :
+0,92% pour l'échelon 1 niveau I
+1,01% pour l'échelon 1 niveau II
+1,05% pour l'échelon 1 niveau III
+1,00% pour l'échelon 1 niveau IV
+1,00% pour l'échelon 1 niveau V
+1,02% pour l'échelon 2 niveau I
+0,99% pour l'échelon 2 niveau II
+1,04% pour l'échelon 2 niveau III
+0,98% pour l'échelon 2 niveau IV
+0,99% pour l'échelon 2 niveau V
+1,01% pour l'échelon 3 niveau I
+0,96% pour l'échelon 3 niveau II
+1,01% pour l'échelon 3 niveau III
+1,60% pour l'échelon 3 niveau V

Smic hôtelier de la convention collective HCR : pour qui ?

L’application du Smic hôtelier et de la grille de salaire HCR est obligatoire pour tous les employeurs et salariés soumis à la convention collective. Les rémunérations horaires brutes sont applicables de la même façon en France métropolitaine et dans les Dom (départements d’outre-mer).

Sont visées par ce tarif les entreprises appartenant aux secteurs suivants :
- Code NAF 55.10Z : hôtels et hébergement similaire (centres ou villages de vacances avec service de chambre)
- Code NAF 56.10A : restauration traditionnelle avec service à table
- Code NAF 56.10B : restauration en libre-service de type cafétéria
- Code NAF 56.30Z : débits de boissons (cafés, bars, discothèques)
- Code NAF 56.21Z : traiteurs (y compris organisation de mariages, noces, banquets, cocktails, buffets, lunchs et réceptions à domicile ou dans un lieu choisi par le client)
- Code NAF 93.11Z : bowlings.

En revanche, la convention collective HCR ne vise pas les chaînes de restauration rapide (code NAF 55 3B) comme Mc Donald’s, Burger King, Quick, KFC ou Pizza Hut. Elles sont soumises à une convention collective spécifique et donc à une grille de salaires minimum conventionnels qui leur est propre.

Exemple de calcul du smic hôtelier net 2019 à 39h