Assurance auto : des primes annuelles de 654 à 848 euros selon l’âge du conducteur

Partagez

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les jeunes conducteurs qui paient forcément les primes d'assurance auto les plus élevées, selon une étude de l'assureur en ligne L'Olivier. En effet, les 25-34 ans déboursent 848 euros par an, contre 774 euros pour les 19-24 ans. Toutefois, la part de l'assurance auto dans le budget total est plus importante chez ces derniers.

Les primes d'assurance auto varient selon l'âge des conducteurs, allant de 654 à 848 euros par an.

 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce ne sont pas les conducteurs les plus jeunes qui paient les primes de contrat d'assurance auto les plus élevées. C'est le constat d'une étude réalisée par l'assureur en ligne L'Olivier en partenariat avec Les Echos Etudes diffusée le 3 février 2016.

Ainsi, les 19-24 ans déboursent en moyenne 774 euros de prime annuelle, alors que leurs aînés (25-34 ans) voient leur cotisation grimper à 848 euros par an. Les mieux lotis sont les 35-49 ans qui ne paient « que » 654 euros en moyenne par an pour leur contrat auto. Ainsi, un tiers des 25-34 ans considèrent que leur budget auto (entretien, assurance et essence) est excessif. L'étude pointe par ailleurs qu'une fois le permis en poche, les très jeunes automobilistes (16-18 ans) doivent faire face à une surprime élevée la première année de conduite, qui diminuera la seconde année et disparaîtra à partir de la troisième année, à la condition de ne pas compter de sinistre responsable à son actif. A noter que « la surprime peut être réduite de 50% en cas de conduite accompagnée », précise L'Olivier.

L'assurance auto, 4,1% du budget total des jeunes

Toutefois, bien que les plus jeunes paient une prime moins élevée que les 25-34 ans, le budget alloué à leur assurance auto représente 4,1% de leur budget annuel global, contre 2,7% pour les 25-34 ans et 1,6% pour les 36-49 ans. Cela s'explique tout simplement par « un pouvoir d'achat plus faible des jeunes conducteurs par rapport aux autres tranches d'âge », analyse L'Olivier. Selon toute logique, la part du budget allouée à l'assurance auto diminue avec l'âge puisque parallèlement le pouvoir d'achat des conducteurs augmente.

Autre enseignement de l'étude, plus inquiétant, seuls 42% des jeunes conducteurs ont souscrit une assurance auto, ce chiffre grimpant à 66% pour les 25-34 ans et à 82% pour les 35-49 ans. Pourtant, l'adhésion à un contrat auto est obligatoire pour pouvoir conduire.

 

Les pratiques de conduite selon l’âge

Les années conditionnent également la vision des automobilistes sur les habitudes de conduite. Un peu moins de la moitié (42%) des plus jeunes plébiscitent le covoiturage, non pour se rendre au travail mais pour rentrer de soirée, quand leurs aînés (25-49 ans) prédisent un avenir prometteur à cette pratique (64%), notamment pour réduire la pollution. Par ailleurs, bien que le budget auto de ces derniers ne soit pas aussi élevé que pour les autres tranches d’âge, près de la moitié des interrogés seraient prêts à remplacer leur véhicule actuel par une voiture « low-cost », de premier prix.
Si les 19-24 ans sont tournés vers l’écologie, 61% des sondés étant prêts à mettre plus d’argent pour l’achat d’une voiture propre, les 25-34 ans s’intéressent davantage (72%) à la voiture connectée, « qui apporte un vrai confort de conduite ».

 

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Pourquoi le prix des "mutuelles" de santé augmente ?

Réseaux Sociaux