Assurance auto, habitation : gel ou hausse modérée pour la Matmut en 2017


Mauvaise nouvelle pour les assurés de la Matmut. Les tarifs des assurances habitation augmentent de 2,3% en 2017. Quant aux contrats auto, les primes sont gelées pour près de la moitié des adhérents et en hausse de 1,7% en moyenne pour le reste du portefeuille.  

La Matmut annonce des gels et de légères hausses pour ses tarifs d'assurance auto, habitation, santé.

Les adhérents de la Matmut peuvent faire la grimace. La Mutuelle d’assurance des travailleurs mutualistes a annoncé une hausse des cotisations en auto et habitation en 2017.

Après deux années consécutives de stabilité des primes, la Matmut a décidé de relever ses tarifs de 1,7% en moyenne sur la moitié de ses contrats d’assurance auto, soit un peu plus d’un million de contrats. Petite consolation pour le reste des adhérents dont les cotisations sont gelées pour l’année. C’est un coup dur pour le porte-monnaie des assurés, sachant qu’en 2016, la mutuelle rouennaise avait décidé de geler tous les tarifs, voire même d’appliquer des baisses aux conducteurs les plus vertueux et fidèles.

Comme ses concurrents à l’image de la Maif, mais aussi des professionnels du secteur, la Matmut explique cette évolution par le coût de la réparation auto qui pèse sur les résultats techniques du groupe, ainsi que la hausse des indemnisations versées au titre des dommages corporels.

Concernant les contrats d’assurance habitation, la hausse moyenne pratiquée sur les primes se monte à 2,3% en 2017. Aucun contrat n’est épargné. Les évènements climatiques de ces derniers mois ont été pointés du doigt, les indemnisations versées aux assurés ayant coûtées plus d’un milliard d’euros aux assureurs. « L’année 2016 a été franchement mauvaise sur le plan de la sinistralité », a justifié Nicolas Gomart, directeur général de la Matmut, dans le quotidien Les Echos.

Attention aux hausses cachées

Attention également à un point important : ces relèvements sont à considérer hors taxes. Or, mécaniquement, les assurés devraient subir une hausse plus importante car deux taxes appliquées sur les contrats auto et habitation ont été relevées par le gouvernement. Ainsi, la taxe dite « terrorisme » prélevée sur tous les contrats d’assurance dommages – et donc en auto et habitation – a été augmentée de 4,30 à 5,90 euros. Parallèlement, le taux de la taxe spéciale sur les contrats d’assurance (TSCA) de protection juridique passera de 12,5% à 13,4% au 1er janvier 2017. Voté dans la loi de finances pour 2016, cette augmentation pèsera sur les tarifs d’assurance habitation.

Conclusion, « l’augmentation de ces taxes représente 0,5% de hausse moyenne pour nos assurés », selon Nicolas Gomart. Autrement dit, la hausse pour les adhérents sera davantage de l’ordre de 2,2% en moyenne en auto et de 2,8% en habitation.