Assurance habitation : guide pratique du locataire


Au moment de signer votre bail, votre propriétaire vous demandera la preuve que vous êtes assuré pour le logement que vous vous apprêtez à louer. Comment souscrire cette assurance et que couvre-t-elle ? Explications.    

assurance-habitation-locataire

La garantie des risques locatifs est obligatoire pour tous les logements non meublés. Elle couvre le locataire contre les dommages qui pourraient être causés à l’appartement par trois types de sinistre : les incendies, les explosions (suite à une fuite de gaz, par exemple) et les dégâts des eaux. Vous devez présenter un contrat de garantie des risques locatifs à votre propriétaire au moment de la signature du bail. Si le propriétaire constate que le locataire n’est plus couvert, il peut rompre unilatéralement le contrat de location.

 

Dans le cadre d’un appartement meublé, cette assurance n’est pas obligatoire. Mais si vous êtes reconnu responsable d’un dégât causé à votre logement alors que vous n’êtes pas couvert, vous devrez rembourser personnellement le propriétaire pour les réparations.

 

La garantie des risques locatifs couvre uniquement les dégâts causés à votre appartement et aux parties communes de l’immeuble. Une assurance « recours des voisins et des tiers », facultative, est souvent proposée en même temps que l’assurance obligatoire. Elle peut être d’une grande utilité dans certain cas, comme un dégât des eaux qui détériore l’appartement de votre voisin du dessous, par exemple.

 

L’assurance multirisque habitation pour garantir vos biens

En complément de cette assurance obligatoire, il est recommandé de souscrire une assurance multirisque habitation pour garantir les biens présents à l’intérieur de votre appartement. En d’autres termes, pour assurer tout ce que vous avez acheté vous-même : meubles, électroménager, matériel informatique, bijoux, etc.

 

L’assurance multirisque habitation couvre, en général, vos biens contre les dégâts causés par les mêmes sinistres que la garantie des risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux) mais aussi contre les catastrophes naturelles ou encore les attentats et actes terroristes. Des garanties optionnelles peuvent être incluses dans le contrat et il est primordial d’y jeter un œil afin de vérifier que la garantie contre le cambriolage ou encore la responsabilité civile soit bien présente.

 

Dans le cadre d’une colocation, l’assurance multirisque habitation peut être souscrite par une seule personne mais les noms inscrits sur le bail doivent figurer sur le contrat. Chaque colocataire peut également décider de souscrire sa propre assurance multirisque habitation pour couvrir ses biens.

 

 

A lire aussi :
Assurance : gare à la clause d’inhabitation
Assurance habitation : gare aux dégâts non couverts
Habitation : êtes-vous bien couverts contre les dégâts liés à la neige ?