Assurance : la Macif augmente légèrement ses primes en 2015


La Macif a annoncé jeudi 27 novembre 2014 une augmentation de ses primes d'assurance comprise entre 0,4% et 2,4% pour 2015. La mutuelle justifie ces hausses contenues par l'impact des intempéries, l'inflation des dépenses de santé et la flambée des accidents corporels.

L'assureur mutualiste Macif

La Macif ne va pas geler ses tarifs d’assurance en 2015. L’assureur mutualiste a annoncé jeudi 27 novembre 2014 les évolutions de ses prix pour l’an prochain. Et si en 2015, les hausses resteront contenues, elles pèseront tout de même sur les sociétaires de la Macif.

+0,4% pour les primes auto

Elles atteindront 0,4% en moyenne pour l’assurance auto, « en prenant en compte l’effet du Bonus », précise le groupe dans un communiqué. La hausse brute des tarifs d’assurance auto s’affiche à 1,4% en moyenne. Pour rappel, la Maaf, la Matmut ou encore la Maif ont décidé de geler leurs tarifs auto en 2015. Pour justifier de cette progression des primes, la Macif met en avant « une sur-fréquence des [accidents, ndlr] corporels lourds (+13,9%) ». Un facteur auquel il faut ajouter « une augmentation mécanique de 2% due à l’augmentation des coûts de la réparation automobile (voitures plus sophistiquées) et de l’indemnisation des victimes », avance pour sa part le comparateur d’assurances assurland.com.

Lire notre article : Assurance auto : l’impact incertain de la hausse des sinistres

Quoi qu’il en soit, l’assureur a prévu que la hausse des cotisations sera inférieure à 10 euros sur l’ensemble de l’année pour 97% des véhicules assurés.

Intempéries et inflation des dépenses de santé

Côté assurance habitation, la Macif appliquera une hausse moyenne de 2,4% aux primes des assurés. Elle souligne à ce titre le poids des intempéries, notamment l’épisode de grêle de juin 2015 qui a, « généré 32.000 déclarations pour un coût de 68 millions d’euros ». Ici encore, l’assureur explique que 92% des sociétaires subiront une hausse limitée, puisqu’inférieure à 10 euros par an.

Enfin, l’augmentation du coût de l’assurance santé se bornera à 0,8%. « L’inflation des dépenses de santé, estimée à 2%, n’est pas répercutée et sera supportée par la mutuelle », se félicite la Macif.

Sur l’actualité de l’assurance en 2014
Contrat responsable : « Les assurés pourraient être les grands perdants »
Les mutuelles contre le décret sur les contrats responsables
La suppression des mutuelles étudiantes adoptée au Sénat