Assurance scolaire : comment ne pas être sur-assuré et éviter le double emploi avec une autre assurance ?


Deux types de garanties peuvent, sur le papier, faire double emploi avec une assurance scolaire, s'ils sont tous deux souscrits par une même famille.

Premier cas, celui de la garantie de responsabilité civile familiale, qui couvre les dommages que l’enfant est susceptible de causer à ses camarades. Second cas, celui des personnes titulaires d’une « protection individuelle accident corporel » pour les accidents dont votre enfant est la victime. La répression des fraudes (DGCCRF) recommande ainsi avant de souscrire une assurance scolaire, de relire attentivement les contrats, avec l’aide d’un assureur, « pour vérifier l’étendue des garanties qu’ils contiennent ».

De plus, la protection individuelle accident corporel, inclue dans une assurance appelée garantie des accidents de la vie (GAV), n’intervient qu’en cas de gros pépins entraînant des conséquences graves, de séquelles irréversibles (exemple : invalidité permanente). Les principaux contrats d’assurance scolaire du marché déclenchent une indemnisation même pour les petits bobos dès le premier euro.

>> Dossier assurance scolaire – rentrée 2011