CMU-C : les comptes bancaires des bénéficiaires bientôt contrôlés


Pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), il faudra bientôt montrer patte blanche. Selon des informations du journal Le Parisien, la Caisse nationale d’assurance maladie va « scruter les comptes courants et d’épargne des bénéficiaires de la CMU-C » afin de « comparer les revenus déclarés et les mouvements sur ces comptes ». Pour rappel, la CMU-C est une complémentaire santé gratuite octroyée sous conditions de ressources (8.645 euros par an pour une personne seule).

Toujours selon le quotidien, l’Assurance maladie aurait déjà « vérifié à titre expérimental les comptes d’un millier de bénéficiaires de la CMU-C » et constaté « des anomalies significatives ». Pour effectuer ces vérifications, les agents de la Sécurité sociale pourront se baser sur le Ficoba, un fichier recensant l’ensemble des comptes bancaires, et le Ficovie, une liste des contrats d’assurance vie qui devrait être sur pied le 1er janvier 2016.

Selon les statistiques du fond CMU publiées le 6 mai 2015, on dénombrait 5,2 millions de bénéficiaires de la CMU-C fin 2014, soit une hausse de 6,5% en un an. Cette forte croissance est principalement due au relèvement des plafonds de ressources permettant d’y avoir droit.