Comparateurs d’assurance : ce qu’il faut savoir avant de se lancer


A qui le comparateur appartient-il ? Est-il exhaustif ? Sur quels critères se base la comparaison ? De quelle assurance ai-je réellement besoin ? Voici les questions de base qu'il faut se poser avant d'arriver sur un comparateur d'assurance.  

assurance-ordinateur-internet

Savoir quelle est la meilleure offre du marché en quelques clics, la promesse offerte par les comparateurs d’assurance est alléchante. Seulement tout n’est évidemment pas si simple et avant d’entamer votre comparaison, il est nécessaire de se poser les bonnes questions et de bien déterminer vos besoins.

 

L’identité du comparateur

« Chez qui suis-je ? » Voilà la première question à se poser selon Arnaud Chneiwess, secrétaire général du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema), car certains comparateurs ont « comme actionnaire principal un des grands assureurs français ». Exemple : Axa a lancé en avril 2012 un comparateur appelé quilemeilleurservice.com. Problème, l’appartenance du comparateur à l’assureur français n’est à aucun moment signifiée au consommateur. D’où cette question générale soulevée par Olivier Gayraud, juriste pour l’association de consommateurs CLCV : « Est-ce qu’on a vraiment affaire à un service de comparaison ou à une publicité qui ne dit pas son nom ? »

 

L’exhaustivité

« Un comparateur n’inclut que les contrats d’assureurs avec lesquels il a un accord », avertit Olivier Gayraud. Il est par conséquent très difficile pour ces sites internet d’être exhaustifs. Ainsi, certains leaders de l’assurance ne veulent pas figurer sur tel ou tel comparateur, de peur d’être mal classés. C’est la raison pour laquelle « les comparateurs d’assurance n’ont pas une vue exhaustive du marché et l’on retrouve souvent dans le peloton de tête des assureurs que l’on ne connaît pas ». Comme le résume Arnaud Chneiweiss, « aucun comparateur ne réunit l’ensemble des offres du marché. Pour se faire son idée, on ne peut donc pas se contenter de regarder un comparateur, il faut aussi faire des simulations sur les sites des assureurs traditionnels ».

 

Ce qui est réellement comparé

Se pose très rapidement la question de ce qui est pris en compte par le comparateur dans son algorithme. Pour Diane Larramendy, directrice générale du comparateur d’assurance LeLynx.fr, si les résultats sont « triés par prix », cela ne veut pas pour autant dire que les autres caractéristiques du contrat ne sont pas prises en compte. Ainsi, il vous faudra vérifier que les différentes franchises, les garanties et les clauses sont bien intégrées au calcul réalisé par le comparateur. Comme le rappelle Olivier Gayraud, « tous les critères comptent ».

 

Ne pas réfléchir uniquement en termes de prix

Le juriste de la CLCV est intransigeant sur ce sujet : « Fonctionner uniquement au niveau du prix est la pire des choses à faire en matière d’assurance. » En effet, l’apparition des comparateurs et la prochaine entrée en vigueur de la libre résiliation des contrats d’assurance auto et habitation au bout d’un an mise en place par la loi Hamon pourraient pousser les consommateurs à se « ruer vers les assureurs les moins chers ». Pourtant, « si on est mal couvert, une assurance ne sert à rien. De même, être assuré pas cher avec une grosse franchise n’a aucun intérêt car vous n’atteindrez jamais ce montant et ne serez donc jamais remboursé. »

 

Cette problématique est d’autant plus importante pour les ménages modestes pour Arnaud Chneiweiss : « Les assurés les plus vulnérables sont justement ceux qui ont le plus besoin d’être bien protégés. »

 

Connaître ses besoins

L’assuré doit, selon Diane Larramendy, « bien connaître ses besoins en assurance avant d’arriver sur le comparateur ». Par exemple, dans le cas d’un contrat d’assurance auto, l’internaute doit-il être assuré au tiers, en intermédiaire ou tous risques ? « Cela dépendra principalement de l’ancienneté et de l’état de sa voiture », explique la dirigeante.

 

Une fois ces réponses obtenues, il vous faudra vous armer de patience pour trouver l’assurance qui vous couvre le mieux au tarif le plus compétitif.