Complémentaire santé : ce qu'il faut savoir avant de souscrire

Partagez

Comment choisir son assurance complémentaire santé ? Les conseils de la rédaction de Tout sur l'Assurance.

Les réformes successives de la Sécurité sociale imposent de nouvelles contraintes et les assurés se retrouvent souvent pris entre le marteau et l'enclume, entre un relèvement des tarifs et une diminution des prestations des assurances santé et des Mutuelles. Face au déficit chornique des comptes sociaux, la liste de produits déremboursés établie par les pouvoirs publics ne cesse ainsi de s'allonger. Les complémentaires santé remboursent le ticket modérateur, c'est-à-dire la partie des dépenses qui ne sont pas prises en charge par la Sécu. Or sans la protection complémentaire santé, des millions de Français ne pourraient pas accéder à des soins de qualité.

D'où l'importance de bien choisir sa complémentaire santé, le rôle des Mutuelles étant de ce point de vue éminent car rares sont les salariés à ne pas en bénéficier par l'intermédiaire de leurs entreprises. Avant de choisir, il est vital de répertorier les points à examiner et les questions à se poser.

Les questions se poser avant de signer

Il est avant tout prudent de prévoir une couverture complémentaire adaptée à ses besoins et à son budget. N'hésitez pas à comparer les garanties. Parmi les questions importantes, interrogez-vous sur la limite d'âge à l'adhésion, sur la possibilité pour l'organisme complémentaire de résilier le contrat pendant les deux premières années, sur le type de garantie proposé (inférieure, égale ou supérieure au ticket modérateur), sur le montant de la cotisation annuelle, les niveaux de remboursement des consultations, des médicaments ou des dépenses d'hospitalisation.

Hospitalisation

Au-delà du fait naturellement désagréable d'un séjour à l'hôpital, sachez que c'est dans ce cadre que vos dépenses de santé peuvent exploser. Lors d'une hospitalisation, le forfait journalier est à votre charge si votre séjour est rieur à 24 heures dans un établissement de santé. L'Assurance Maladie ne rembourse pas ce forfait qui est parfois pris en charge par les mutuelles ou les complémentaires santé. La plupart des contrats du marché couvrent le forfait journalier (16 euros par jour en hôpital ou en clinique, 12 euros par jour dans le service psychiatrique d'un établissement de santé) intégralement. Prenez cependant garde, la prise en charge en hôpital psychiatrique est parfois limitée à 30 jours, et certains contrats bornent les durées d'indemnisation pour chaque année. Renseignez-vous auprès de la société qui vous assure ou de celles que vous comparez avant de faire votre choix.

Low cost : low services ?

Les offres de complémentaire santé « low cost » ont fleuri sur le marché depuis quelques années. Quel intérêt présentent-elles ? Offrent-elles des garanties identiques aux contrats traditionnels ? Nombre d'opérateurs proposent des offres alléchantes de complémentaires santé discount à moins de quinze euros par mois, voire sous les 10 euros ! Il ne faut pas se leurrer. A de rares exceptions près, la plupart sont adaptées aux petits budgets et ne sauraient offrir des garanties identiques aux offres du cœur du marché : aucun dépassement d'honoraire de consultation couvert, ni de remboursement de médicament ou consultation non pris en charge par la Sécu. Comme le dit l'adage, mieux vaut être riche et bien portant...

En savoir plus :

 

Réseaux Sociaux