Complémentaires santé : l’impossible défi de la comparaison des offres sur internet (CLCV)


Une enquête de l'association CLCV (Confédération du Logement, et du Cadre de Vie), met en lumière « l'impossibilité pour un particulier d'avoir accès à l'ensemble des offres de complémentaires-santé et de pouvoir les comparer » et dénonce une « confusion organisée ».

assurland, comparateur, sante

L’association nationale de consommateurs et d’usagers a étudié les offres internet de différents prestataires, pour 4 dépenses courantes (honoraires médicaux, frais d’hospitalisation, couronne dentaire et paire de lunette de vue), à travers les sites des assureurs et groupes mutualistes les plus importants. La CLCV a ainsi constaté que les offres d’assurance complémentaire santé proposées en ligne ne sont pas suffisamment détaillées pour permettre « d’identifier les prestations adaptées aux besoins », au détriment du pouvoir d’achat du consommateur. Ce flou est d’autant plus dommageable que les différentiels de cotisations peuvent être élevés voire varier du simple au triple dans certains cas !

Par ailleurs, la CLCV souligne l’insuffisance de remboursement de certaines offres « économiques », dont certaines se limitent aux tarifs de la sécurité sociale. L’association en profite pour alerter sur « la question de l’actualisation des dépenses à couvrir ».

Dans un contexte d’augmentation des coûts des soins et afin de remédier à cette confusion, la CLCV préconise un « accès facilité à une offre comparable » pour l’ensemble des professionnels. Pour cela, elle avance plusieurs propositions comme la création d’un observatoire des assurances, la prise en compte des frais réels supportés dans les couvertures proposées, ou un affichage plus clair des tarifs (part des primes et des cotisations reversées aux assurés, part dédiée aux frais de commercialisation, commissionnements, frais de gestion). Plus généralement, la CLCV recommande une réflexion sur la mutualisation du risque santé « à un moment où les professionnels segmentent toujours plus les offres ».