Covoiturage : Bla Bla Car propose une assurance additionnelle gratuite


Le site de covoiturage Bla Bla Car s'est allié avec l'assureur Axa pour proposer une assurance entièrement gratuite aux membres de son site. Le contrat couvre les frais en cas de panne et les sinistres lors d'un changement de conducteur. Attention aux exclusions et aux limites d'indemnisation.  

Le site Bla Bla Car assure désormais ses memebres

Voyager à deux en toute sécurité tout en réduisant les frais. C’est l’objectif que s’est fixé le site de covoiturage Bla Bla Car. Ce dernier a annoncé le 18 mai 2015 avoir signé un partenariat avec l’assureur Axa « afin de rendre la pratique du covoiturage encore plus fiable ».

Concrètement, Bla Bla Car proposera dans quelques semaines à chaque membre une assurance additionnelle adaptée à la pratique du covoiturage. Pas de panique si vous êtes adepte des voyages partagés, cette protection supplémentaire est entièrement gratuite. L’assurance « couvre les trajets avec réservation en ligne ou via l’application Bla Bla Car tant qu’un passager membre de Bla Bla Car se trouve à bord. Tous les occupants du véhicule (passagers et conducteur) sont couverts », précise le site. Pour profiter de l’assurance additionnelle, il faut donc que passagers et conducteur aient réservé leur trajet sur Bla Bla Car, faute de quoi ils ne seront pas couverts.

Changement de conducteur et arrivée à destination

A chaque trajet, conducteur et passagers bénéficieront de deux garanties, « Arrivée à destination » et « Prêt du volant ». La première s’applique en cas d’immobilisation du véhicule. Vous êtes confortablement installé, la conversation bat son plein et là, c’est la panne. L’assureur prendra ainsi en charge le dépannage, le remorquage et les frais (billets de train, taxi, voiture de location…) des passagers et du conducteur pour se rendre à destination.
Les trajets en covoiturage durent en général plus de 2 heures. Or vous pourriez être tenté de laisser le volant à un des passagers. « Si le conducteur prête le volant à un passager et qu’un sinistre responsable se produit, Bla Bla Car remboursera la sur-franchise « prêt de volant » du contrat du conducteur », indique le site. Une hotline d’assistance sera à disposition des covoitureurs 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

A noter que comme son nom l’indique, cette assurance est « additionnelle », ce qui signifie que vous profitez déjà de la couverture de votre propre contrat d’assurance auto.

Pour plus d’informations >> Quelle assurance pour un covoiturage ?

 

Attention aux exclusions et aux plafonds de remboursement

Attention, si sur le papier une assurance supplémentaire ne peut qu’être bénéfique, Axa ne couvre pas tous les dommages ni tous les frais. En effet, dans la notice d’information disponible sur le site de Bla Bla Car, plusieurs exclusions sont ainsi listées pour chacune des garanties, de même que les plafonds de remboursement. Ainsi, Axa ne prend en charge les frais de dépannage ou de remorquage qu’à hauteur de 153 euros (toute taxe comprise). Si la voiture reste immobilisée plus de 3 heures et qu’aucun moyen de transport n’est disponible, Axa couvre les frais de séjour dans un hôtel à hauteur de 80 euros par nuit dans la limite d’une nuit en France et deux à l’étranger. Enfin, la sur-franchise en cas d’accident lors d’un prêt de volant est couverte dans la limite de 1.500 euros. Par ailleurs, les jeunes conducteurs (moins de 3 ans de permis de conduire) et les contrats comportant une clause de conduite exclusive sont exclus de toute indemnisation. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la notice.

Comme tout assureur, pas de remboursement sans déclaration de sinistre. Ce dernier « doit être déclaré dans les 30 jours suivant la date d’indemnisation du sinistre par l’assureur automobile qui garantit le véhicule du bénéficiaire sous peine de non garantie », indique Axa. En clair, une fois que votre assureur vous a remboursé, envoyez l’attestation par mail (service.sinblablacar@axa.fr) ou courrier à Axa pour que le reste des frais soit pris en charge.

Objectif affiché du site de covoiturage, convaincre les réticents à cette pratique. « Bla Bla Car entend ainsi continuer à démocratiser la pratique du covoiturage », explique le président et fondateur du site, Frédéric Mazzella. L’offre sera mise en place au Royaume-Uni en juin puis en France avant les grandes vacances d’été.

A lire également :
Airbnb, échange d’appartement : pensez à vous assurer !