Données personnelles contre assurance adaptée : l’idée plaît aux Français


Donner plus d'informations personnelles à un assureur pour obtenir une offre mieux adaptée ne semble pas déranger les Français, d'après une enquête du cabinet d'audit PwC. Equiper la voiture ou le logement d'un capteur pour réduire la prime d'assurance les intéresse également.

assurance-ordinateur-internet

Divulguer davantage d’informations à son assureur pour payer moins cher ? Voilà qui ne choque pas tout le monde. Selon une enquête du cabinet d’audit et de conseil PwC* publiée le 21 juillet 2014, 50% des interrogés y seraient prêts, aussi bien en France qu’à l’étranger. Plus précisément, ils pourraient donner davantage de données personnelles et d’informations sur leur style de vie afin que l’assureur puisse leur proposer une meilleure offre selon leur profil.

Des capteurs pour monitorer le logement ou la voiture

Au cœur de cet échange repose un souci : 87% des Français interrogés « aimeraient que leur assureur leur propose des solutions mieux adaptées à leurs besoins », d’après PwC. D’où l’idée supportée par certains de fournir davantage d’informations pour obtenir une assurance qui leur correspond davantage. L’enquête nuance néanmoins ces résultats puisqu’il est précisé que la proportion d’assurés favorables à la communication d’informations supplémentaires tombe à 32% chez les plus de 45 ans.

Plus surprenant encore, « 70% des personnes interrogées en France seraient prêtes à faire équiper leur voiture ou leur domicile d’un capteur pour obtenir une baisse de leur prime » d’assurance, affirme PwC. Chez les ménages gagnant plus de 55.000 euros par an, une telle possibilité est même plébiscitée (85%).

Recourir à Internet sans forcément concrétiser

L’étude se penche également sur le rapport des assurés avec Internet. D’après elle, 60% des consommateurs français se renseignent sur le web (comparateurs d’assurance, sites des compagnies, réseaux sociaux) avant de s’engager sur une assurance dommage. Mais cet engagement ne se matérialise pas forcément sur Internet : au contraire même puisque seuls 20% des interrogés ont déjà souscrit une assurance biens et responsabilités en ligne (ordinateur, mobile, tablette).

Par ailleurs, la gestion en ligne de son contrat présente encore des marges de progression. L’assurance automobile (37% des interrogés) et habitation (33%) sont les produits les plus gérés directement sur Internet par les clients français. A ce titre, ils se connectent prioritairement « pour mettre à jour leurs données personnelles et suivre leurs réclamations », indique PwC.

*Etude menée auprès de plus de 9.000 consommateurs dans le monde, dont 500 Français

A lire également
Comparateurs d’assurances : « Un service biaisé pour le consommateur »
Assurances : bientôt un constat amiable sur smartphone ?