Etat de catastrophe naturelle reconnu pour le Gard et l’Hérault


109 communes du Gard et de l'Hérault ont été classées en état de catastrophe naturelle suite aux inondations subies les 29 et 30 septembre derniers. Les victimes vont pouvoir être indemnisées en conséquence.      

intempéries

L’histoire se répète. Le gouvernement a déclaré une nouvelle fois l’état de catastrophe naturelle pour les communes du Sud-Est victimes d’inondations les 29 et 30 septembre derniers, en Conseil des ministres le 8 octobre 2014. L’arrêté a été publié au Journal Officiel le 11 octobre. Ce qui signifie que les victimes de ces intempéries doivent impérativement déclarer le sinistre au plus tard le 21 octobre prochain afin d’être indemnisées. Soit 10 jours après la publication de l’arrêté de catastrophe naturelle.

 

>> Toutes les démarches pour se faire indemniser

 

Au total, 109 communes des départements du Gard et de l’Hérault ont été classées en état de catastrophe naturelle suite aux précipitations subies :

 

• Gard

Aspères, Aubais, Aujargues, Congénies, Fontanès, Gallargues-le-Montueux, Junas, Lecques, Salinelles, Savignargues, Sommières, Vic-le-Fesq, Villevieille.

 

• Hérault

Adissan , Agde, Aniane, Argelliers, Aspiran, Assas, Aumelas, Aumes, Baillargues, Bélarga, Bessan, Boissière (La), Buzignargues, Campagnan, Candillargues, Canet, Castelnau-de-Guers, Castelnau-le-Lez, Castries, Cazouls-d’Hérault, Cers, Clapiers, Combaillaux, Crès (Le), Fabrègues, Florensac, Fontanès, Galargues, Gignac, Grabels, Guzargues, Jacou, Juvignac, Lansargues, Lattes, Lavérune, Lunel, Lunel-Viel, Marseillan, Matelles (Les), Mauguio, Montagnac, Montaud, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Mudaison, Murles, Murviel-lès-Montpellier, Palavas-les-Flots, Paulhan, Pérols, Pézenas, Pinet, Plaissan, Pomérols, Popian, Pouget (Le), Pouzols, Prades-le-Lez, Puéchabon, Puilacher, Restinclières, Saint-André- de-Sangonis, Saint-Aunès, Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Bauzille-de-Montmel, Saint-Brès, Saint- Christol, Saint-Clément-de-Rivière, Sainte-Croix-de-Quintillargues (2), Saint-Drézéry, Saint-Gély-du-Fesc, Saint- Geniès-des-Mourgues, Saint-Hilaire-de-Beauvoir, Saint-Jean-de-Cornies, Saint-Jean-de-Fos, Saint-Just, Saint-Nazaire-de-Pézan, Saint-Pargoire, Saint-Paul-et-Valmalle, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Thibéry, Saint-Vincent-de-Barbeyrargues, Sussargues, Teyran, Tressan, Triadou (Le), Usclas-d’Hérault, Vailhauquès, Valergues, Vendargues, Vendémian, Vias, Villeneuve-lès-Béziers, Villeneuve-lès-Maguelone, Villetelle.

 

Il est par ailleurs précisé dans le compte rendu du Conseil des ministres du 8 octobre que « les communes dont la situation n’aurait pu être examinée dans le cadre de cette procédure d’urgence, ou dont le dossier nécessite des expertises complémentaires feront l’objet d’une décision dans les délais les plus courts possibles ».