Harmonie mutuelle et MGEN s’unissent, nouvelles offres à venir pour les adhérents


Les mutuelles santé Harmonie mutuelle et MGEN s'allient pour former un grand groupe de protection sociale. Pour leurs adhérents, pas de bouleversement, mais plutôt de nouvelles offres et services à venir.  

Les mutuelles Harmonie mutuelle et MGEN s'unissent en un grand groupe.

L’union fait la force. Ce dicton, les groupes mutualistes MGEN et Harmonie mutuelle l’ont bien compris : les deux mutuelles ainsi que leurs partenaires (groupe Istya pour la MGEN et groupe Harmonie) se réuniront dès l’autonome 2016 au sein d’un grand groupe mutualiste de protection sociale, nommé « MGEN-ISTYA-HARMONIE »*.

L’idée d’un tel rapprochement est simple. Face à la concurrence et aux évolutions plutôt nombreuses sur le marché de la complémentaire santé, comme sa généralisation au sein des entreprises du privé, la MGEN et Harmonie mutuelle ont décidé de « faire jouer leurs complémentarités et de mettre leurs ressources et leurs compétences au service de leurs adhérents ».

Les deux groupes sont partis du constat que les complémentaires santé « sont confinées dans un rôle de payeur aveugle d’un système de santé sur lequel elles ne peuvent agir véritablement » et que « leur capacité à innover est bridée ». Parallèlement, « en matière d’accès aux soins, les difficultés que rencontre une part importante de la population rendent toujours plus nécessaire la recherche de solutions ». Or créer une entité regroupant des acteurs majeurs de l’assurance santé « est un levier puissant pour prendre en compte ces évolutions et agir sur le système de soins, peser sur les tarifs et répondre ainsi aux besoins d’accompagnement de nos adhérents dans leurs parcours de santé et de vie », affirme le président du groupe Harmonie mutuelle Joseph Deniaud.

Une vision partagée par le président du groupe MGEN et du groupe Istya, Thierry Beaudet : « Ce que nous voulons, à travers le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE, c’est agir pour les adhérents en articulation avec la Sécurité sociale. Pour cela nous devons être forts économiquement et politiquement. Cette union nous en donne, à l’évidence, les moyens. »

Pour les adhérents, leur mutuelle reste leur interlocuteur

Et pour les adhérents de chacune des mutuelles, concrètement, quel sera l’impact de ce regroupement ? « Il n’y aura pas de changement majeur, ils continueront de se référer à leur mutuelle qui sera simplement regroupée sous une grande architecture », explique Jean-Louis Davet, directeur général de la MGEN. Les adhérents des mutuelles membres profiteront à l’avenir de services partagés, comme un futur réseau unique de professionnels de santé (optique, dentaire…). « Les mutuelles membres, avec les synergies que le groupe mettra en œuvre, seront en mesure de proposer des offres complètes allant au-delà de la complémentaire santé […] pour tous les publics », est-il précisé dans le communiqué diffusé par la MGEN et Harmonie mutuelle. Cela passera notamment par la mise au point de nouvelles offres, notamment en assurance dommage et protection de bien (en IARD, soit incendie, accidents et risques divers) et le « développement de ses activités en prévoyance, épargne retraite ou encore en dépendance ».

Par ailleurs, le groupe mutualiste compte « rattraper son retard » sur le digital et les technologies numériques, qui seront « mises au pot commun ». Le rendez-vous est donné.

*MGEN, Harmonie mutuelle, Harmonie Fontion Publique, MGEFI, MNT, Marie-Gaillard, Agrume, La France Mutualiste, MAEE, MASFIP, Mutuelle des Douanes, Mutuelle de l’Insee, Pavillon Prévoyance.