La mutuelle santé des retraités de nouveau sur la table


La Mutualité Française demande à nouveau l'extension de la complémentaire santé d'entreprise aux retraités, jeunes précaires et chômeurs de longue durée, à l'occasion de son 41ème congrès ouvert jeudi 11 juin 2015. L'Elysée réfléchirait à l'extension de la mutuelle santé aux retraités, selon RTL, sans solution précise de financement.  

Du nouveau pour la complémentaire santé des retraités ?

François Hollande est particulièrement attendu par la Mutualité Française. La fédération nationale des mutuelles de santé tient son 41ème congrès les 11, 12 et 13 juin 2015 à Nantes, le président de la République devant intervenir dans la journée du vendredi 12. Ce sera sans doute l’occasion pour le chef de l’Etat de s’exprimer sur la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise, notamment aux retraités, une demande renouvelée par la Mutualité Française pour l’occasion.

« Nous demandons une véritable généralisation de la complémentaire santé pour que les retraités, jeunes précaires et chômeurs de longue durée – autant de personnes qui ne bénéficient pas de l’ANI – puissent y avoir accès », explique Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, dans le dossier de presse de l’organisme. Pour rappel, l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 19 juin 2013 prévoit de rendre obligatoires les mutuelles santé d’entreprise pour tous les salariés. Selon la Mutualité Française, la généralisation de la complémentaire santé doit permettre de « faire baisser le renoncement à des soins pour des raisons financières ». « Sans complémentaire, un Français renonce aujourd’hui deux fois plus à des soins », ajoute Etienne Caniard.

Annonce à venir ?

Justement, l’Elysée réfléchirait à un dispositif permettant de prolonger la couverture mutuelle d’un salarié une fois ce dernier à la retraite, selon des informations relayées par RTL. La fin d’activité, et donc de la prise en charge par l’employeur d’une partie des cotisations, entraîne en effet une surcharge financière brutale pour les néo-retraités qui s’ajoute à la baisse des revenus et les conduit souvent à renoncer à leur couverture santé. Le financement du dispositif n’est en revanche pas précisé, RTL évoquant simplement une potentielle prise en charge par l’Etat. Avant François Hollande, la ministre de la Santé Marisol Touraine, chargée de piloter la réforme des retraites 2014, pourrait s’exprimer sur le sujet lors de son intervention devant le congrès de la Mutualité Française, programmée dans la matinée du jeudi 11 juin.

A lire également
Simplification : au minimum vieillesse, plus de rupture de la mutuelle santé
Mutuelle santé seniors : tarifs les moins élevés en Alsace-Moselle