« La population sous-estime le coût financier de la dépendance »

Partagez

INTERVIEW – Arnaud Théry, conseiller en gestion de patrimoine et associé du cabinet FB Gestion, détaille les dispositifs financiers qui peuvent couvrir une dépendance totale et/ou partielle. Il insiste notamment sur l'anticipation d'un tel risque.

« Anticiper tôt le financement de la dépendance »

Toutsurmesfinances.com : Qu'est-ce qu'une assurance dépendance ?

Arnaud Théry, associé du cabinet FB Gestion : Moyennant le paiement d'une cotisation, l'assureur s'engage à vous verser une rente mensuelle en cas de survenance d'une dépendance partielle et/ou totale jusqu'à votre décès. L'assurance dépendance peine à décoller car les gens ont encore du mal à cotiser à perte, surtout pour ce genre de risque. Il existe un frein psychologique certain, les gens ne veulent pas penser à ce moment-là de leur vie.

Il existe deux types de contrats d'assurance dépendance : un contrat qui couvre la perte d'autonomie partielle et lourde et un contrat qui n'assure que la dépendance totale. Quel est le meilleur choix ?

Certaines personnes peuvent rester dépendantes partiellement pendant cinq avant de le devenir totalement. Il faut savoir qu'en moyenne la perte d'autonomie lourde ne dure que 18 mois. A mon sens, ce qu'il faut surtout regarder, c'est à partir de quel niveau de dépendance la compagnie d'assurance va débloquer des rentes partielles. Vérifiez les garanties couvertes dans ce cas. Par ailleurs, comme n'importe quelle assurance, vous cotisez à perte. Donc si vous optez pour un contrat qui couvre la dépendance partielle et lourde, vous aurez plus de chances de rentabiliser vos cotisations.

« Prévoir au moins 5.000 euros par mois pour le maintien à domicile »

Quel montant de rente faut-il prévoir si on souscrit un contrat d'assurance dépendance ?

L'ensemble de la population sous-estime le coût financier de la dépendance. En moyenne, les particuliers souscrivent des contrats pour toucher une rente comprise entre 1.000 et 1.500 euros par mois, ce qui à mon sens est insuffisant. Il faut compter au minimum 2.000 euros par mois pour financer la dépendance. Après, il faut voir dans quelles conditions on veut vivre. D'expérience, les établissements spécialisés publics demandent 2.000 à 2.500 euros par mois quand les maisons plus haut de gamme, avec davantage d'encadrement, de personnel et meilleures prestations, coûtent 4.000 à 4.500 euros. Pour le maintien à domicile, avec tous les aménagements que cela comprend et la présence d'une aide quotidienne, il faut plutôt prévoir 5.000 à 7.000 euros par mois. Les rentes versées dépendront également des cotisations et de votre patrimoine. C'est vous qui choisissez le montant de la rente que vous souhaitez recevoir si vous tombez dépendant en fonction de tous ces paramètres.

Certains assureurs proposent une sortie en capital plutôt qu'en rente. Qu'en pensez-vous ?

J'ai plutôt tendance à privilégier le capital parce que vous pouvez le doser en fonction de votre état de dépendance et de vos besoins à un instant T alors que le montant des rentes est fixe.

Très souvent, les assureurs proposent le versement d'un petit capital autour de 1.000-2.000 euros lorsque la dépendance survient avant de verser les rentes. Ce capital sert notamment à faire les premiers aménagements nécessaires dans le logement (élargir les portes, installer une baignoire...). Une assistance est également proposée en parallèle pour prévenir en amont la perte d'autonomie et accompagner l'assuré, par exemple avec un ergonome qui vous aidera à agencer votre logement le moment venu.

« Souscrire lors du départ à la retraite aux alentours de 60-65 ans »

Il est également possible de souscrire une assurance vie avec option dépendance. Cette solution est-elle aussi couvrante que l'assurance dépendance qui est entièrement dédiée ?

Je préfère partir sur des choses distinctes. L'assurance dépendance est un produit dédié, votre assureur sera spécialisé. Vous connaissez les garanties que vous toucherez en fonction de vos cotisations. C'est plus transparent que l'assurance vie avec option. Si on doit laisser un avantage à l'assurance vie, c'est que comme vous allez d'abord tomber en dépendance partielle et que vous n'aurez pas besoin de beaucoup d'argent au départ, la partie rente va couvrir les premiers frais. Vous allez ainsi pouvoir retarder le moment où vous allez devoir retirer l'ensemble du capital et ainsi le faire fructifier.

Et si j'ai beaucoup d'argent de côté ?

Il faut pouvoir déterminer combien de temps vous pouvez financer une éventuelle dépendance avec vos revenus et votre patrimoine. Si vous possédez des biens immobiliers, vous pouvez envisagez de les vendre pour couvrir les frais liés à la dépendance une fois le moment venu. Attention toutefois aux délais de vente et à la fiscalité immobilière qui peuvent être des freins. Vous pouvez anticiper en amont la vente de votre bien immobilier en cas de dépendance avec un notaire par exemple.

Quand faut-il s'y prendre pour se prémunir financièrement de la dépendance ?

Il faut que vous vous en préoccupiez au moment du départ à la retraite, aux alentours de 60-65 ans et que vous structuriez votre patrimoine en conséquence. Au-delà d'un certain âge, généralement 70 ans, les assureurs risquent de vous refuser. Il faut donc anticiper.

Si vous vous y prenez suffisamment tôt, vers 55 ans, pour le même niveau de cotisations, vous avez encore le temps de vous constituer un patrimoine suffisant pour générer quasiment le même niveau de rentes qu'un contrat dépendance. Sauf que ce sera du capital qui vous appartient et que vous pourrez le transmettre.


Propos recueillis par Solenne Dimofski


A lire également
Tout savoir sur l'allocation personnalisée d'autonomie (APA)
Comment la loi sur la dépendance veut faciliter le maintien à domicile
Site internet, téléphone : comment s'informer sur la perte d'autonomie

 
Assurance Auto pas chère
Comparez les assureurs & faites des économies sur votre assurance auto

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Assurance auto : faut-il s’assurer tous risques ou au tiers ?
2. Quels sont les prix de l’assurance auto dans ma ville ?
3. Otherwise en santé, Wecover en auto : qu’est-ce qu’une assurance collaborative ?
4. Quelle assurance pour mon bateau ?

Réseaux Sociaux