« Les parents n’ont pas intérêt à mettre l’assurance scolaire de côté » (J-J Hazan, président de la FCPE)


INTERVIEW - Au sein de l'école, seules les associations de parents d'élèves sont autorisées à faire des propositions d'assurance scolaire. A quelques jours de la rentrée scolaire, Jean-Jacques Hazan, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), livre ses préconisations quant à ce type spécifique d'assurance.

assurance, scolaire, rentree, hazan, fcpe

Toutsurlassurance.com : L’assurance scolaire, décrite comme « indispensable » par le ministère de l’Education Nationale, est-elle réellement nécessaire ?

Jean-Jacques Hazan : Oui, l’assurance scolaire est indispensable et obligatoire pour de nombreuses dimensions de la scolarité. La responsabilité civile est obligatoire d’une façon générale, et l’assurance scolaire apporte une protection complémentaire. De plus en plus d’activités éducatives et pédagogiques sont proposées à l’école, ce qui renforce la nécessité de souscrire une assurance scolaire. Grâce à elle, le règlement des conflits est facilité. En matière d’assurance, chacun défend ses intérêts et sa responsabilité. Si l’école est assurée pour certaines dimensions de la scolarité des enfants, elle couvre ses risques à elle. Les parents n’ont pas intérêt à mettre l’assurance scolaire de côté. Il existe différents types de contrat qui ne garantissent pas les mêmes situations. Je conseille aux parents d’évaluer leurs besoins en fonction de leur situation. Un petit casse-cou à lunettes nécessite une formule sans doute plus complète qu’un grand plus sage et sans lunettes sur le nez !

Que pensez-vous des mutuelles à petits prix proposées par certaines enseignes de la grande distribution ?

A chaque formule différente, il y a un niveau de garantie différent. Les formules d’assurance basique s’apparentent à une assurance en responsabilité civile, pas plus. Les dommages subis ne seront pas nécessairement couverts. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres entre elles, aussi bien les low cost de la grande distribution que celles des grandes mutuelles, afin de mieux les évaluer en fonction de ses besoins. La FCPE est en partenariat avec la MAE – et la Fédération des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public (Peep) avec MMA, car nous faisons le choix de l’économie sociale et solidaire et de l’esprit de solidarité. Les parents sont cependant libres de choisir tout autre assureur s’il convient mieux à leur besoin.

Quels liens les associations de parents d’élèves entretiennent-elles avec les assureurs ?

Les parents contribuent à l’élaboration de l’assurance scolaire. Il y a une collaboration quant au développement des offres, des rencontres sont organisées lors de réunions départementales, des actions communes de prévention sont menées. Par exemple, nous avons mené une action de prévention sur le mal de dos avec la MAIF. Il est important que les parents d’élèves discutent avec les mutuelles des garanties existant dans les contrats, afin de les enrichir et de perfectionner l’assurance. Notre collaboration consiste également à diffuser des documents. Mardi 4 septembre, chaque enfant rapportera le soir dans son cartable un bulletin d’adhésion à la FCPE, auquel sera joint, dans 80% des cas, un bordereau relatif à l’assurance scolaire. Il y a cependant indépendance de ces deux informations, les réponses des parents ne seront pas traitées par les mêmes personnes. En d’autres termes, une association de parents comme la FCPE n’assure pas le rôle de courtier, nous ne sommes pas rémunérés au contrat ! Il s’agit de proposer à tous les parents, quels que soient leurs revenus, une protection pour leurs enfants.

En savoir plus > Comparer les assurances scolaires 2012-2013 (MAE, MMA, Carrefour, Casino)