Assurance auto et habitation Maif en hausse de 1 à 2,5% en 2017


La Maif a annoncé qu'elle augmentait ses tarifs en 2017 sur ses contrats d'assurance, auto et habitation, respectivement de 1,5 à 2% et de 1 à 2% en moyenne. Cela faisait quatre années que les tarifs étaient gelés en assurance auto.  

Assurances Maif : pas de hausse des prix en 2016

Fin du gel tarifaire à la Maif. La mutuelle des instituteurs a annoncé une augmentation des primes de ses contrats auto et habitation en 2017. « Après quatre années de maintien de nos tarifs auto et de hausse modérée en habitation, nous sommes amenés à réévaluer au plus juste vos cotisations 2017 », est-il indiqué dans le « Maif Social Club » édité en octobre 2016.

Ainsi, les tarifs des contrats d’assurance habitation augmentent en moyenne de 1 à 2% en 2017 tandis que la mutuelle applique une hausse moyenne de 1,5 à 2% en assurance auto, hors effet malus en cas d’accident responsable et taxes.

Pour justifier ces hausses, la Maif évoque les nombreux épisodes de catastrophes naturelles survenus en 2016. « A ces épisodes climatiques de plus en plus fréquents, s’ajoute la hausse de l’accidentalité routière et, partant, le coût d’indemnisation des dommages corporels. De même, le coût des réparations automobiles, est en nette augmentation, en dépit de nos efforts pour promouvoir l’utilisation des pièces de réemploi », avancent de concert le président de la Maif Dominique Mahé et le directeur général, Pascal Demurger.

Toutefois, ces augmentations restent « contenues », sachant que les propriétaires et locataires avaient subi un relèvement de 4% sur leur contrat habitation RAQVAM en 2015. On peut ainsi supposer que la loi Hamon, qui permet de résilier à tout moment son contrat d’assurance auto ou habitation au bout d’un an, a joué son rôle premier de modérateur tarifaire.

Par ailleurs, la mutuelle des instituteurs n’est pas la seule à pratiquer des hausses tarifaires en 2017. D’autres assureurs ont déjà annoncé des relèvements.

« Notre politique très volontariste de maîtrise des coûts et notre souci d’équité mutualiste nous permettre de contenir nos tarifs, affirme « l’assureur militant ». Nous veillons à préserver votre pouvoir d’achat et à vous faire payer le juste prix. »