« Pay how you drive », ajuster sa prime d’assurance auto en fonction de sa conduite

Partagez

Le modèle du « Pay how you drive », « Payer selon votre conduite » en français parvient peu à peu à convaincre les conducteurs. Ce concept permet de réduire jusqu'à 50% le montant de sa prime d'assurance auto grâce à une conduite vertueuse. Explications de ce principe fraîchement débarqué en France.

Le "Pay how you drive" permet aux conducteurs de réduire le montant de leur prime d'assurance auto si leur conduite est vertueuse.

 

Dis-moi comment tu conduis et je te dirai le montant de ta prime d'assurance auto. C'est exactement le concept du « Pay how you drive » (PHYD), autrement dit « Payer selon votre conduite ». Cette nouvelle façon de calculer le montant des cotisations d'assurance en fonction du profil de conduite succède au « Pay as you drive » ou « Payer selon le nombre de kilomètres parcourus ».

En effet, le « Pay how you drive » n'évalue pas seulement le nombre de kilomètres effectués mais également le comportement du conducteur. Dans la pratique, un boîtier ou capteur sans liaison GPS est installé dans le véhicule sur la prise diagnostic (OBD). C'est via l'un de ces objets que sont mesurés les kilomètres parcourus et également les accélérations forcées, les freinages brusques, la façon de prendre les virages, la vitesse et l'allure.

De 30 à 50% de réduction maximum

L'avantage pour l'automobiliste muni d'un tel dispositif est avant tout financier : si sa conduite est vertueuse, il peut profiter d'une réduction pouvant allant jusqu'à 50% selon les offres sur sa prime d'assurance auto. A l'heure actuelle, il n'en existe que deux, Youdrive distribuée par Direct assurance et Conduite connectée commercialisée par Allianz. La première n'est destinée qu'aux détenteurs d'un permis de moins de 7 ans ou n'ayant pas été assurés au cours de ces deux dernières années. Youdrive est pour le moment réservée aux 500 premiers adhérents. Une fois le boîtier installé dans le véhicule, les données de conduite sont analysées et transmises à l'assureur via le smartphone du conducteur. Un score basé sur 100 points est établi tous les mois : si vous atteignez 90 ou plus, vous obtenez une réduction de 40%, auxquels s'ajoutent -10% si vous roulez moins de 500 km/mois. A noter que Direct assurance a décidé en octobre 2016 de supprimer la majoration de prime de 10% qui était appliquée jusqu'alors pour un score inférieur à 50.

L'autre offre, proposée par Allianz depuis octobre 2015, est ouverte à tous les automobilistes en option (1 euro par mois). Toutefois, la diminution des cotisations est plafonnée à 30% et n'est appliquée qu'au bout d'un an, à la date d'anniversaire du contrat auto. Le montant de la minoration dépend également de l'usage (jour, nuit, conditions de circulation) et de la fréquence d'utilisation du véhicule. Point positif par rapport au concurrent : les mauvais élèves ne sont pas sanctionnés.

Tout le monde ne peut pas y prétendre

Tous les automobilistes ne peuvent cependant prétendre à ce type d'offre. Youdrive de Direct assurance est clairement orienté vers les jeunes conducteurs de 18-25 ans, les personnes ayant plus de 7 ans de permis étant exclues, de même que celles qui sont déjà assurées. Dans tous les cas, il faut impérativement que votre véhicule possède une prise diagnostic OBD, nécessaire au branchement du boîtier ou capteur. Si votre voiture a été fabriquée avant 2002 (essence) ou 2004 (diesel), il est fort probable qu'elle ne soit pas équipée de prise OBD. Enfin, autre impératif : être propriétaire d'un smartphone, sans quoi le recueil et la restitution des données sur la conduite seront impossibles.

Des conducteurs pas encore convaincus

Si sur le papier, la proposition de payer moins cher grâce à une conduite vertueuse peut sembler alléchante, dans les faits la majorité des principaux concernés n'est pas convaincue. Selon un sondage* réalisé par le comparateur d'assurances Hyperassur, 57,2% des automobilistes préfèrent continuer à payer la même prime et rester libres dans leur conduite.

Dans l'esprit des assureurs, l'objectif est de miser sur l'incitatif plutôt que sur le punitif, comme l'explique Delphine Asseraf, Directrice digital d'Allianz France : « Avec cette nouvelle offre ouverte à tous, nous voulons construire une relation « gagnant-gagnant » avec nos clients. [...] Nous souhaitons les encourager à conduire de manière responsable. » Même point de vue du coté de Direct Assurance, pour qui la consultation en temps réel de l'état de sa conduite peut permettre de corriger ses défauts sur la route et donc de s'améliorer. Au contraire, proclament les détracteurs, pour qui le « Pay how you drive » peut provoquer de mauvais réflexes et rendre la conduite plus stressante et dangereuse, les usagers ayant (un peu trop) à l'esprit le gain financier.

*Sondage réalisé sur la base de 26.000 fans Facebook Hyperassur.com et Voitures.com

A lire également :
Ristourne moyenne de 15% pour les adeptes de la Conduite connectée d'Allianz

 

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Pourquoi le prix des "mutuelles" de santé augmente ?

Réseaux Sociaux