Vacances : comment s’assurer contre le cambriolage


AVIS D'EXPERT VIDEO. Roxane Delamare, experte en assurance pour le comparateur AcommeAssure, nous explique comment être bien assuré contre les cambriolages avant de partir en vacances.  

roxane-delamare-assurance-cambriolage

A quelques semaines des vacances d’été, il est temps de se pencher sur sa protection et son assurance contre les cambriolages. En effet, « l’été est le moment où il y a le plus de cambriolages, rappelle l’experte d’AcommeAssure Roxane Delamare, tout simplement parce que vous n’êtes pas à votre domicile ». Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la couverture contre le cambriolage n’est pas automatiquement présente dans les contrats d’assurance habitation : « Les formules d’entrée de gamme ne comportent pas forcément de garantie contre le vol. »

Les contrats d’assurance habitation vous couvriront contre le vol de vos objets personnels et les dégradations subies par votre logement lors du cambriolage (porte ou fenêtre fracturée, serrure à changer, etc.). Comme le note Roxane Delamare, il peut être opportun de « conserver vos factures et de prendre des photos de votre logement et de vos objets » afin d’être en mesure de « prouver à l’assureur que vous avez bien été volé ».

Pour éviter les mauvaises surprises à votre retour de vacances, certaines précautions peuvent être utiles : « Ne pas laisser les clés dans votre boîte aux lettres ou sous votre paillasson », « simuler une présence avec l’aide d’un voisin » ou encore prendre un système d’alarme ou de télésurveillance pour votre habitation. Un système de ce type peut également vous permettre d’économiser sur vos cotisations et fait automatiquement sauter la clause d’inhabitation présente dans certains contrats.

La clause d’inhabitation annule l’indemnisation suite à un vol en se basant sur le principe selon lequel une trop forte absence du particulier de son logement facilite le cambriolage. L’assureur peut aussi décider de ne pas vous rembourser si vous avez commis un des actes de négligence évoqués plus haut, comme le fait de laisser les clés sous votre paillasson par exemple. Pour que ce genre d’exclusion soit valable, il faut qu’elle apparaisse clairement dans le contrat d’assurance habitation.

A lire aussi :
Assurance habitation : guide pratique du locataire
Gare aux dégâts non couverts par votre assurance habitation