Baisse de 5% des charges de copropriété en 2014


Le montant moyen des charges de copropriété a baissé de 4,9% entre 2013 et 2014, selon l'Association des responsables de copropriété (ARC). Une baisse due exclusivement à la diminution des dépenses de chauffage durant l'hiver. Elles atteignent en moyenne 44,70 euros par mètre carré.  

Les charges de copropriété ont baissé de 5% en 2014

Comme quoi, tout arrive ! En 2014, les charges de copropriété ont baissé de 4,9% par rapport à 2013 d’après l’étude annuelle de l’Association des responsables de copropriété (ARC) publiée mercredi 2 septembre 2015. Une diminution qui a de quoi surprendre puisque les charges de copropriété avaient grimpé de 5,7% entre 2012 et 2013 et qu’elles ont progressé de 50% depuis l’an 2000, selon les estimations de l’association.

« Ces évolutions portent donc la moyenne des charges de copropriété en 2014 à 44,70 euros/m² pour une copropriété dotée de tous les services », indique l’association dans son analyse. Le copropriétaire d’un appartement de 65 m², soit la taille moyenne d’un logement en copropriété, s’est ainsi acquitté de 2.906 euros en moyenne en 2014.

Cette moyenne cache cependant des disparités importantes entre la région francilienne et le reste de l’Hexagone. Les charges de copropriété atteignent ainsi en moyenne 34,90 euros/m² par an en province, 44,10 euros en Ile-de-France et 49,10 euros dans Paris intra-muros.

Dépenses de chauffage en baisse de 20%

Attention toutefois, les copropriétaires n’ont pas vraiment de quoi se réjouir. Plus qu’une inversion de tendances, les chiffres collectés par l’ARC montrent que la baisse des charges est exclusivement liée à la diminution de 20% des dépenses de chauffage et d’eau chaude. Une chute due avant tout à un hiver plus doux et à une augmentation limitée des prix du gaz et du fioul. Pour autant, le chauffage reste la dépense la plus lourde à supporter pour les copropriétaires (839 euros sur un an en moyenne).

A l’inverse, tous les autres postes de dépenses augmentent. C’est en particulier le cas des assurances (+8%, 156 euros) et des frais de gestion (+5%, 312 euros). Selon l’ARC, le coût des assurances a grimpé « de près de 35% sur trois ans », l’association pointant notamment le vieillissement des immeubles et le manque d’entretien de certains bâtiments. Sur les frais de gestion, elle met en avant des augmentations « ponctuelles » de certains contrats de syndics pour les prestations de base, ces derniers s’étant inspirés du modèle retenu pour établir le contrat-type « tout sauf » entré en vigueur le 1er juillet 2015.

Les autres postes suivis par l’association progressent moins rapidement. Les dépenses d’entretien général et celles consacrées au paiement des gardiens et employés augmentent chacune de 2,5% (488 et 579 euros en moyenne respectivement). Enfin, les dépenses d’eau froide sont en hausse de 2% (286 euros) tandis que celles relatives aux ascenseurs et parkings progressent chacune de 1,5% (176 et 46 euros respectivement).

A lire également
La simplification de l’achat en copropriété publiée au Journal Officiel
Loi Macron : ce qui change dans les copropriétés