« Bien’Ici permet de s’informer sur son futur cadre de vie »

Partagez

INTERVIEW Le nouveau portail d'annonces immobilières Bien'Ici a fait ses débuts lundi 7 décembre 2015. Le président du réseau Orpi, Bernard Cadeau, revient sur ce projet lancé par les professionnels de l'immobilier et sur ce qu'il peut apporter aux clients.

 
Bernard Cadeau, président d'Orpi

Toutsurmesfinances.com : Pourquoi avoir pris part à la création du portail d'annonces immobilières Bien'Ici ?

Bernard Cadeau, président d'Orpi : Il s'agit un moment historique car c'est l'ensemble de la profession qui porte ce projet. Culturellement chez Orpi, nous avons déjà ce principe de partager des mandats et de se regrouper. Participer à cette offre globale ne nous pose donc aucun problème. Le but est de démonter au client qu'il peut avoir accès à une offre exhaustive à un seul endroit.

Il faut aussi mentionner l'enjeu de la donnée : ce qui se vend, ce qui se loue, à quel prix... Nous, promoteurs et réseaux d'agences, produisons cette donnée, il est donc naturel de la gérer. Pour pouvoir l'exploiter, il faut atteindre un certain volume et ce regroupement le permet. Tout ceci bénéficie au client. Pour un vendeur par exemple, le plus anxiogène s'avère l'estimation du prix de son bien : en agrégeant les données, on peut comparer davantage de valeurs, ce qui améliore la qualité de l'estimation.

Combien d'annonces seront diffusées ?

Bien'Ici dépassera le million d'annonces en rythme de croisière [contre 300.000 au lancement le 7 décembre 2015, Ndlr] et plus on a d'annonces, mieux c'est. Elles couvrent l'ensemble du marché immobilier, la location, l'achat, l'immobilier ancien, le neuf... A notre connaissance, il s'agit du seul portail qui agrège toute cette offre.

« Faire évoluer et améliorer le parcours de recherche »

Qu'est-ce que ce nouveau portail apporte aux utilisateurs ?

Nous avons voulu proposer une expérience fluide et pas seulement une recherche mécanique. L'immobilier est un projet de vie : une fois le bien trouvé, l'acheteur s'intéresse à son environnement, les services à proximité, les commerces, les transports, les écoles... Tout ce qui fait que demain, je vais vouloir vivre dans un quartier plutôt qu'un autre. Bien'Ici donne les moyens de s'informer sur son futur cadre de vie.

Bien'Ici propose également un service de géolocalisation en temps réel. Jusqu'à quel degré de précision l'internaute peut-il aller ?

Nous n'allons pas donner les adresses des clients, c'est une évidence. L'outil de géolocalisation permet de régler une focale sur le lieu recherché, d'un rayon minimum de deux kilomètres en zone rurale et de 200 mètres en milieu urbain. La précision de la géolocalisation dépend de l'annonceur mais cet atout rentre dans la logique de notre métier, c'est-à-dire de montrer le logement et le lieu de vie.

Que répondriez-vous à un particulier réfractaire à Bien'Ici, parce qu'il est contrôlé par les professionnels de l'immobilier ou qu'il n'entend pas changer ses habitudes sur Seloger ou Le bon coin ?

Je lui dirais en premier lieu que sur Seloger, toutes les annonces sont postées par des professionnels, contrairement au Bon coin où les particuliers mettent également des biens sur le marché. Je répondrais à cette personne : « Venez chez nous, regardez, essayez. » In fine, le client a toujours raison. A nous de faire le nécessaire pour que son parcours soit pertinent afin qu'il revienne sur le portail. Et nous allons écouter les clients, ce qu'ils nous disent, pour faire évoluer et améliorer ce parcours de recherche.


Propos recueillis par Thibault Fingonnet



 

les articles les plus lus

1. Les étapes à suivre pour l'achat d'un appartement ou d'une maison
2. Loi Elan : à quoi correspond le bail mobilité ?

Réseaux Sociaux