Bruxelles : « Les Français peuvent acheter une maison avec jardin »

Partagez

INTERVIEW Depuis 1975, les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter à Bruxelles. En cause : l'influence importante de la commission européenne, qui attire des acheteurs de toute l'Europe. Décryptage de ce marché avec Anna Susswein, directrice du réseau d'agences immobilières Universal.

anna-susswein

 

Toutsurmesfinances.com : Comment évolue le marché de l'immobilier bruxellois ?

Anna Susswein : L'influence des institutions communautaires est forte. Derrière chaque fonctionnaire européen, il y a un ou deux lobbyistes. D'ici 2040, la ville accueillera 1,3 million d'habitants (contre 1,14 million aujourd'hui, NDLR). Autant de familles aisées qui viennent nourrir le marché de l'immobilier. Pour autant, les habitudes divergent en fonction de la nationalité. Les personnes originaires d'Europe de l'Est ont plus tendance à louer, pour un acheter un logement dans leur pays d'origine. A l'Ouest, on loue d'abord, pour acheter dans le pays d'accueil ensuite. Quant aux Belges, ils ont « la brique dans le ventre », ils accèdent à la propriété privée dès qu'ils le peuvent.

 

Quel est le profil de l'acheteur français ?

Ils sont dotés d'un budget moyen oscillant entre 300.000 et 350.000 euros. La plupart viennent de Paris et disposent d'un budget suffisant pour acquérir une maison. Les Français privilégient les communes* d'Uccle, Ixelles et Woluwe-Saint-Lambert, réputées pour leurs bonnes écoles, leur qualité de vie et leurs espaces verts. Les produits prisés restent les hôtels de maître avec de belles hauteurs sous plafond et un jardin et les appartements de style art déco, avec de beaux volumes.

 

Selon une étude de l'OCDE publiée en mai 2013, le marché immobilier bruxellois est surévalué de 49%. Comment évolue-t-il ?

Le marché est peut-être surévalué, mais les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter (le prix de vente moyen d'une maison d'habitation a été multiplié par plus de dix depuis 1975, selon Statbel, la direction générale statistique belge, NDLR). Mais comme les tarifs partent d'un niveau extrêmement bas, Bruxelles reste encore l'une des capitales les moins chères d'Europe. Rendez-vous compte, dans la ville, le prix moyen se fixe à 3.000 euros du mètre carré. Par ailleurs, le parc, relativement ancien, est bien entretenu. Nous connaissons peu de problèmes de dégradation de copropriétés, et d'une manière générale, les logements sont assez économes en énergie. Dès 2015, toute nouvelle construction devra être à « énergie passive ». Enfin, les Bruxellois font attention à avoir des charges de copropriété faibles. Chacun dispose de sa propre chaudière, il y a peu de concierges, les habitants leur préfèrent les services de conciergerie, etc.

 

La fiscalité est-elle lourde lors d'un achat immobilier ?

Les droits d'enregistrement se fixent à 12,5 % du prix du bien (contre 7 à 8% en France, NDLR). Leur niveau assez élevé est un frein à la mobilité rapide. Toutefois, si l'acheteur vend pour acquérir un nouveau bien dans la même commune, il n'a pas à payer à nouveau 12,5% de droits d'enregistrement sur l'ensemble du prix du logement, mais seulement sur la différence entre le prix d'acquisition du premier bien et celui du second. Par ailleurs, les droits de succession pour un conjoint ou un enfant ont été supprimés sur les résidences principales dans la limite d'un prix de vente de 500.000 euros. Les vendeurs d'une résidence secondaire détenue plus de cinq ans sont exemptés d'imposition sur la plus-value. Enfin, les revenus locatifs ne sont pas imposables.

*Bruxelles-Capitale se compose de 19 communes sur 162 kilomètres carrés 

 

La Belgique en chiffres en 2013

- Inflation : 1,2%
- Taux de chômage : 8,4%
- Nombre de transactions enregistrées : 61.874 (contre 63 539 en 2012) 
- Nombre de logements construits : 49.192 (contre 46 796 en 2012)
- Prix moyen d’une maison : 197.616 euros (368.941 dans la région de Bruxelles-Capitale)
- Prix moyen d’un appartement : 207.886 euros (225.895 dans la région de Bruxelles-Capitale)

Souce : Statbel 2014



 

les articles les plus lus

1. Les étapes à suivre pour l'achat d'un appartement ou d'une maison
2. Loi Elan : à quoi correspond le bail mobilité ?

Réseaux Sociaux