Copropriété : les charges atteignent près de 32 euros par mètre carré en moyenne


Selon le premier Observatoire national des charges de copropriété, le niveau des charges se fixe à 31,90 euros par mètre carré pour la moyenne nationale. Les dépenses de chauffage représentent à elles seules environ un tiers des charges.

charges, copropriete, immeubles

A l’occasion du salon de la copropriété à Paris, le premier Observatoire national des charges de copropriété a été dévoilé. Sur la base de 622 copropriétés situées sur le territoire métropolitain, un premier bilan du niveau des charges pesant sur les copropriétaires a pu être dressé. Ainsi, le niveau moyen de charges par mètre carré (m²) se situe à 31,90 euros/m². Les variations sont bien évidemment importantes selon que l’on considère le niveau de charges en province (28 euros/m² en moyenne), en Ile-de-France (37,80 euros/m²) ou à Paris (43,80 euros/m²).

Des coûts plus élevés pour les immeubles construits après 1948

De fortes disparités sont également constatées en fonction de l’âge de l’immeuble considéré. Ainsi, les bâtiments construits avant 1948 présentent un niveau de charges moyen estimé à 30,20 euros/m². L’évolution du niveau de charges ne suit pas une évolution chronologique logique, puisque les immeubles les plus coûteux pour les copropriétaires s’avèrent être ceux construits entre 1948 et 1974. A l’inverse, les plus abordables sont ceux construits entre 1998 et 2004 (29,80 euros/m²). Viennent ensuite les bâtiments habitables depuis 2005 (31,40 euros/m²) et enfin ceux bâtis entre 1975 et 1987 (32,10 euros/m²).

A noter également que l’observatoire a chiffré la différence financière concrète selon que le syndic en charge de la gestion de la copropriété soit un professionnel ou un bénévole. Ainsi, une copropriété sous la responsabilité d’un professionnel aura un niveau moyen de charges qui se situe à 33,50 euros/m², soit 9,20 euros de plus qu’avec un syndic bénévole (24,30 euros/m²). Les honoraires de syndic (fixes et variables) représentent en moyenne 2,40 euros/m².

Le chauffage, premier poste de dépense

Parmi les différents postes de dépense considérés, c’est le chauffage qui coûte le plus aux copropriétaires. Et de loin puisqu’en combinant l’achat de combustible (7,90 euros/m²) et l’entretien de la chaufferie (2,30 euros/m²), les dépenses de chauffage atteignent près d’un tiers des charges de copropriété. Viennent ensuite les salaires et charges de personnel, à 5,80 euros/m², même si cette donnée est à manipuler avec précaution étant donné les variations de coût du travail en fonction de la localisation géographique. L’approvisionnement en eau froide (2,80 euros/m²) et le nettoyage des parties communes (2,50 euros/m²) complètent la liste des postes de dépenses les plus conséquents pour les copropriétaires.