Crédit immobilier : léger resserrement des conditions d’octroi en février


Selon la dernière enquête mensuelle de la Banque de France sur la distribution du crédit, quelques banques ont resserré leurs conditions d'octroi de crédit immobilier en février 2013. La demande est de nouveau jugée en baisse.

credit, immobilier, conditions, octroi

 

Les banques sont restées prudentes au mois de février 2013 dans leur distribution de crédit à l’habitat. D’après l’enquête mensuelle de la Banque de France sur le sujet publiée lundi 11 mars, la grande majorité des établissements bancaires affirment ne pas avoir modifié leurs conditions d’octroi de crédit immobilier (92,2%). Néanmoins, les 7,8% correspondent aux banques qui expliquent avoir resserré « quelque peu » leurs conditions de délivrance de prêts à l’habitat.

La tendance se confirme donc sur les deux premiers mois de 2013 : les banques se montrent un peu plus sélectives dans leur distribution de crédit immobilier. En effet, 13,2% des établissements interrogés affirmaient déjà avoir durci les conditions d’octroi pour le mois de janvier 2013, ce qui constituait alors une première depuis le mois de juin 2012. « L’évolution des perspectives concernant l’activité économique conduit de nouveau certaines banques à resserrer quelque peu leurs critères d’octroi de crédits à l’habitat et/ou à relever leurs marges sur les plus risqués d’entre eux », explique la Banque de France.

Parallèlement, 29,6% des établissements interrogés font état d’un léger recul de la demande en crédit immobilier au mois de février. Si cette proportion reste significative, elle est tout de même moindre que celle observée au mois de janvier (40,7%). « Les perspectives du marché du logement et le manque de confiance des consommateurs demeurent les facteurs les plus fréquemment cités pour rendre compte de cette évolution de la demande de crédit », note la Banque de France.

 

A lire également sur le sujet :

Crédit immobilier : fin de la baisse des taux en mars 2013 selon Meilleurtaux
Vers une stabilisation des taux de crédit immobilier ?