Crédit immobilier : les banques continuent d’ajuster leurs taux à la baisse


L'indicateur des taux de crédit immobilier pour le premier trimestre 2013 de l'Agence nationale d'information sur le logement (Anil) fait état de nouvelles baisses de taux parmi les huit établissements financiers présents dans son panel.

taux, credit, immobilier, anil

 

Les taux de crédit immobilier restent plus que jamais orientés à la baisse en début d’année 2013. Si des remontées ont pu être observées pour certains établissements, l’indicateur des taux sur 15 ans de l’Anil, qui regroupe un panel de huit banques et établissements de crédit, fait état d’une nouvelle baisse générale par rapport aux taux pratiqués en 2012.

Principale concernée, la Banque postale qui affiche un taux fixe minimal, réservé aux meilleurs dossiers, à 2,75%, soit 40 points de base de moins qu’au quatrième trimestre 2012. L’établissement propose ainsi l’offre la plus attractive du panel mais applique également les taux maximum les plus élevés, à 4,50%. La palme de la plus forte baisse de taux revient cependant à LCL Le Crédit Lyonnais, avec une chute de 65 points de base pour son meilleur taux qui se situe à 3,10%. Cette forte diminution s’explique aisément : au quatrième trimestre 2012, LCL proposait l’offre la moins attractive du panel, une distinction qui revient désormais à BNP Paribas (3,35%), malgré une diminution de taux de l’ordre de 20 points de base.

Dans l’ensemble, les offres les plus attractives se situent autour des 3,20%, soit à peu de choses près le taux moyen évoqué par l’observatoire du financement des marchés résidentiels CSA/Crédit Logement (3,16% en janvier 2013 sur l’ensemble des prêts accordés, toutes durées confondues). Ainsi, le Crédit Foncier, la Caisse d’Epargne et le Crédit Mutuel se positionnent à 3,20%, en baisse de 20 à 25 points de base par rapport aux taux pratiqués en 2012. Le Crédit Agricole affiche une diminution de taux similaire (20 points de base), avec un taux minimal à 3,10%.

A noter enfin que seul Cetelem a fait remonter son meilleur taux au premier trimestre à 3,08%, contre 3,02% en fin d’année 2012. Pour autant, au vu de la tendance globale, difficile de parier sur une remontée subite des taux de crédit…

 

A lire également sur le sujet :

Crédit immobilier : certaines banques durcissent leurs critères d’octroi
Ce qu’il faut savoir sur la renégociation de crédit immobilier