Détecteurs de fumée : la relation propriétaire/locataire problématique

Partagez

Le 8 mars 2015 approche. A partir de cette date, chaque logement devra comporter au moins un détecteur de fumée. Une nouvelle obligation plutôt bien appréhendée par les Français : d'après un sondage mené par BVA pour le spécialiste des produits de sécurité incendie Kidde, 55% des interrogés affirment avoir déjà équipé leur logement. Un résultat surprenant et sans doute un peu optimiste selon Kidde, dont les études de marché font ressortir un taux d'équipement plus proche des 25% début 2015.

Surtout, l'enquête d'opinions montre que le courant ne passe forcément bien entre propriétaires et locataires au sujet du détecteur de fumée. Parmi les sondés qui ne sont pas équipés, 30% d'entre eux expliquent que c'est à leur propriétaire de s'en occuper, une raison invoquée devant l'idée que le détecteur n'est pas obligatoire (29%) ou l'inutilité d'installer un appareil (15%).

Les locataires qui attendent une réaction de leur propriétaire n'ont d'ailleurs pas forcément tort. Depuis le vote de la loi Alur sur le logement, le propriétaire est responsable de l'installation d'un appareil fonctionnel. Le locataire est quant à lui chargé de son entretien et de son remplacement le cas échéant.


A lire également
UFC-Que choisir alerte sur des détecteurs de fumée non conformes



 

Un service LeBonBail, votre contrat de bail en ligne

les articles les plus lus

1. Immobilier : quel investissement locatif choisir selon mon objectif ?
2. Comment protéger sa maison pendant les vacances
3. Baisse ou suppression des APL en 2016 : qui est concerné ?
4. 5 astuces pour sa recherche d’appartement en location
5. Bailleurs : comment évaluer le loyer d’une location immobilière
6. Les 7 obligations à respecter pour un locataire

Réseaux Sociaux