Hollande : le PTZ financera jusqu’à 40% de l’achat immobilier


Le président de la République François Hollande a de nouveau évoqué la réforme du prêt à taux zéro (PTZ) lors d'un déplacement en Lorraine jeudi 29 octobre 2015. Il a indiqué vouloir porter le montant de cette aide au premier achat immobilier jusqu'à 40% de l'acquisition, contre 26% maximum actuellement.  

Les jeunes qui font leur premier achat immobilier vont être davantage aidés

Les annonces sur l’accession à la propriété continuent de tomber. Le président de la République François Hollande est revenu sur la future réforme du prêt à taux zéro (PTZ) inscrite dans le projet de Budget pour 2016, lors d’un déplacement en Lorraine jeudi 29 octobre 2015. Dans son discours, le chef de l’Etat a notamment indiqué que ce prêt sans intérêts de remboursement pourra financer jusqu’à 40% du prix d’un logement à compter du 1er janvier 2016, afin d’atteindre « un montant qui puisse être (…) suffisant pour permettre l’accession ». Actuellement, cette aide au premier achat immobilier permet de couvrir entre 18 et 26% du coût d’acquisition, en fonction de la localisation de l’acheteur.

Réforme en attente de précisions

Le Président a également parlé d’un différé de remboursement de cinq ans, permettant aux emprunteurs de commencer à payer les échéances du PTZ plus tardivement. François Hollande n’a cependant pas apporté de précisions supplémentaires à ce propos. Pour rappel, certains emprunteurs primo-accédants ont déjà droit à un différé de remboursement en fonction de leur niveau de revenus. Le nouveau différé de cinq ans pourrait ainsi profiter à de nouveaux emprunteurs moins modestes, dont les revenus ne leur permettent pas de bénéficier des mécanismes actuellement en place.

François Hollande a également répété que l’accès au PTZ pour l’acquisition d’un logement ancien sous conditions de travaux allait être élargi à 30.000 communes supplémentaires dès l’année prochaine, contre 5.920 municipalités actuellement. Cette modification est déjà inscrite dans le projet de loi de finances pour 2016 (PLF 2016).

Dans un communiqué diffusé dans la foulée du discours du Président, le directeur général du réseau Guy Hoquet salue l’initiative présidentielle, tout en rappelant que certaines incertitudes demeurent. « Nous nous réjouissons d’un élargissement du PTZ à 90% du territoire mais restons attentifs aux modalités, qui si elles n’intégraient pas une revalorisation du plafond de ressources exigé du primo-accédant pour le neuf et un ré-arbitrage de la quotité du montant de travaux dans l’ancien [25% actuellement, Ndlr], ne permettraient pas son éligibilité plus large », affirme-t-il. Les candidats à un premier achat immobilier seront fixés d’ici la fin de l’année et le vote des textes budgétaires.