Immobilier : c’est le moment d’acheter mais les vendeurs sont réticents


D'après un sondage mené par l'Ifop et le promoteur immobilier Nexity pour le Journal du Dimanche, les Français estiment que la conjoncture favorise l'achat mais pas la vente de logements. La propriété reste plébiscitée.

immobilier, propriete, maison, ancien, neuf

 

La relance du marché immobilier devrait encore attendre. Selon un sondage mené par l’institut Ifop et le promoteur Nexity pour le Journal du Dimanche, le décalage entre acheteurs et vendeurs reste conséquent : si 68% des sondés jugent la période opportune à l’achat immobilier, seuls 18% des propriétaires considèrent que c’est le bon moment pour vendre son logement. Une différence de perception sans doute liée aux anticipations des ménages, puisque 42% des interrogés parient sur une baisse des prix de l’immobilier dans les prochains mois, tandis que 35% prédisent une stabilisation et seulement 13% pensent que les prix vont grimper.

En ce qui concerne l’investissement locatif, les projets de la ministre du Logement Cécile Duflot concernant l’encadrement des loyers, qui doit être redéfini dans les prochains mois, ou encore la garantie universelle des revenus locatifs (GURL) ne semblent guère inquiéter les Français. 56% des sondés estiment en effet que c’est le bon moment pour se lancer dans l’investissement locatif, en sachant que le sondage n’évoque pas spécifiquement la loi Duflot.

Acheter sa maison, neuve ou ancienne, continue de faire rêver

Autre enseignement du sondage, la propriété immobilière continue de faire rêver une écrasante majorité des ménages. 91% des interrogés préfèrent posséder leur résidence principale plutôt que la louer, ce malgré les difficultés rencontrées par les ménages pour accéder à la propriété. En revanche, les Français sont plutôt partagés au moment de choisir entre le neuf et l’ancien puisque 42% des interrogés favorisent l’achat d’une maison neuve, contre 38% qui préfèrent acquérir dans l’ancien. L’achat d’une maison domine largement l’acquisition d’un appartement, 11% des sondés favorisant l’achat d’un appartement neuf, une proportion qui tombe à 9% pour l’acquisition d’un appartement ancien.

La propriété reste donc plébiscitée par les ménages mais sous certaines conditions, puisque les Français ne sont pas toujours prêts à déménager pour trouver un logement. Ainsi, 38% des sondés affirment n’avoir jamais envisagé de changer de région pour bénéficier d’une meilleur qualité de vie. Près d’un Français sur quatre (23%) est prêt à se déplacer et l’a déjà fait par le passé, tandis que 12% des interrogés envisagent un déménagement dans les trois ans qui viennent et 27% seraient prêts à l’envisager, sans avoir de projet précis à court terme.

 

A lire également sur le sujet :

« Etre propriétaire de son logement à la retraite n’est pas la panacée », interview de Jérôme Dedeyan, président de Debory ERES

La baisse des prix de l’immobilier ancien continue en 2013 (notaires)