Immobilier : ce que montrent les recherches Google sur les Français


L'appétence des Français pour l'immobilier ne se dément pas, selon des données présentées par Google en partenariat avec le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com. Alors que l'activité est faible, les requêtes sont en forte hausse.

immobilier, credit, recherches, google

 

Il est parfois difficile de cerner les intentions des Français en matière d’immobilier : si l’intérêt des particuliers pour la pierre est connu, les chiffres de vente, de nouveau en baisse au premier trimestre 2013, laissent à penser qu’en réalité, ils se détournent de l’immobilier. Erreur, affirme le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com, qui a présenté avec Google vendredi 24 mai quelques données sur les requêtes des internautes dans le fameux moteur de recherche…

Forte hausse des recherches depuis le début de l’année

Si Internet est devenu un outil incontournable pour les particuliers (et les professionnels), reste que l’intérêt des internautes pour l’immobilier est puissant : à titre d’exemple, « en 2012, lorsqu’un internaute recherchait des informations sur Nicolas « Sarkozy », près de 2 personnes se renseignaient sur le « crédit » et près de 4 personnes sur l’ « immobilier » », sachant que la même logique s’applique au candidat victorieux de l’élection présidentielle. Comme l’explique Hervé Hatt, président de Meilleurtaux, « de manière triviale, on peut dire que le sujet immobilier intéresse 2 fois plus que le sujet Hollande ».

Si ce constat n’est pas nécessairement surprenant, force est de constater que l’immobilier et le crédit immobilier sont des préoccupations fortes des internautes, une tendance qui ne se dément pas en 2013, bien au contraire. Les recherches liées à l’immobilier, le crédit à l’habitat et le rachat ou la renégociation de crédit sont ainsi en forte hausse depuis le début de l’année, signe que l’appétit des ménages pour la pierre est aiguisé en 2013, que ce soit grâce aux taux de crédit très attractifs ou aux prix qui commencent à reculer. A l’inverse, les recherches sur l’assurance ou le crédit automobile sont en baisse, en lien avec la chute des immatriculations de véhicules neufs.

Les terminaux mobiles (smartphone, tablette) ne sont pas en reste : le poids de ces appareils dans les recherches sur le crédit immobilier est passé de 11,6% à 22,6% en un an, avec une surreprésentation des termes « simulation » et « comparaison » dans les recherches mobiles. Le volume des requêtes a même triplé entre fin 2012 et début 2013, après l’annonce de taux bas historiques.

Les Parisiens tentés par le départ

L’analyse des recherches des internautes permet également de distinguer quelques tendances intéressantes en temps réel ou presque. En l’occurrence, Google et Meilleurtaux.com se sont concentrés sur la capitale et ses habitants pour soulever quelques tendances intéressantes. Ainsi, si les recherches sur « la vie à Paris » émanent de tout l’Hexagone, seuls les Franciliens recherchent des informations sur « Acheter à Paris », une tendance concordante avec les statistiques des notaires de Paris – Ile-de-France qui montrent que les Franciliens préfèrent rester au sein du même département lorsqu’ils achètent un bien immobilier.

Autre tendance notable, plus inquiétante cette fois : la recherche « quitter Paris » est en hausse significative de 16% sur le début d’année 2013 par rapport à l’an dernier. De même, la recherche « partir en Belgique » est bien plus souvent formulée depuis un an (+25%). Un phénomène qui s’est particulièrement manifesté fin 2012 – début 2013, alors que le Budget 2013 (et ses nombreuses hausses d’impôts) était voté et que l’acteur Gérard Depardieu organisait son départ très médiatique outre-Quiévrain…