Immobilier : l’investissement locatif continue de reculer


Le réseau Century 21 s'alarme de la fuite des investisseurs particuliers dans l'immobilier locatif. Echaudés par les mesures de Cécile Duflot, ils privilégient les murs de boutique voire l'investissement à l'étranger.

immobilier, investissement, locatif, duflot, paris

La crise du logement arrive. C’est en tout cas l’avis du réseau d’agences immobilières Century 21, qui souligne le retrait continu des investisseurs particuliers dans l’immobilier locatif. D’après ses statistiques, la part des investisseurs dans l’immobilier ancien recule de 5,8% au troisième trimestre 2013. Un retrait constant, puisque la tendance était déjà à la baisse au premier semestre (-6,1%), ainsi qu’en 2012 (-5,2%).

« Dans l’Hexagone, depuis 2012, ce sont plus de 81.000 logements dans l’ancien qui n’ont pas été achetés par des propriétaires bailleurs », estime en défintive Century 21 dans un communiqué diffusé lundi 30 septembre 2013.

Le réseau immobilier note également que les investisseurs quittent l’immobilier locatif à Paris : « La part des investisseurs dans les acquisitions chute de -10,7% » sur un an au troisième trimestre 2013. Là encore, il s’agit d’une tendance longue puisque la proportion d’investisseurs dans les achats immobiliers parisiens reculait de 12,2% au premier semestre et de 9,8% à la fin du second semestre 2012.

Détournement vers le commerce et l’étranger

Les réformes proposées par la ministre du Logement Cécile Duflot sont directement en cause pour le réseau. Selon le président de Century 21 Laurent Vimont, le projet de loi Alur sur le logement et l’urbanisme va entraîner une pénurie de logements mis en location, du fait du retrait des investisseurs particuliers qui « préfèrent se détourner de la location et reporter leur investissement sur l’immobilier d’entreprise et de commerce ».

D’autres acteurs s’inquiètent également d’une recrudescence des investissements hors Hexagone. Interrogé par Toutsurlimmobilier.fr, le président de la Chambre des propriétaires Denys Brunel confie être « frappé par la montée des investissements à l’étranger ». « Cela se voit de plus en plus », explique-t-il tout en reconnaissant la difficulté de déterminer des chiffres précis sur ce sujet.

La quasi-totalité des professionnels de l’immobilier reprochent à Cécile Duflot de s’en prendre aux propriétaires bailleurs, en multipliant les contraintes comme l’encadrement des loyers. De même, ils s’alarment de l’impact de la future garantie universelle des impayés de loyers, qui sera financée par un prélèvement acquitté à parts égales par le propriétaire et le locataire.

 

Voté par l’Assemblée nationale en première lecture, le projet de loi Duflot sera examiné en séance publique par le Sénat à partir du 22 octobre