Immobilier : la baisse des prix reste faible à Paris et en Ile-de-France


 

Les prix de l’immobilier ne flanchent toujours pas à Paris et en Ile-de-France. Selon les statistiques des notaires pour la période février – avril 2013, les prix n’ont pratiquement pas bougé, que ce soit à Paris ou en première et deuxième couronne. A titre d’exemple, les évolutions de prix pour les appartements anciens se situent entre 0 et 0,1% selon le périmètre considéré…

 

Les prix restent donc très stables (et très élevés) à Paris, où le mètre carré se négocie en moyenne à 8.280 euros. Selon les avant-contrats des notaires, c’est-à-dire les prix d’achat enregistrés avant signature de l’acte officiel de vente, les prix devraient se maintenir autour de 8.250 euros du mètre carré dans la capitale cet été. Cette moyenne ne doit cependant pas masquer les disparités qui existent entre arrondissements : d’après les données du Crédit Foncier, les prix baissent dans la moitié des arrondissements depuis le début d’année 2013.

En Petite Couronne, le prix moyen au mètre carré pour un appartement se situe à 4.360 euros. En Grande Couronne, il descend à 3.070 euros. Pour les maisons, les prix moyens de vente se fixent respectivement à 353.900 euros et 279.600 euros.

Les tendances longues montrent cependant que la baisse des prix reste très limitée. « Le prix des logements franciliens recule de 1,6% en un an, avec une diminution un peu plus marquée pour les maisons (-1,9%), particulièrement quand elles sont localisées en Grande Couronne (-2,4%) », pointe la Chambre des notaires de Paris – Ile-de-France. Dans la capitale, le prix au mètre carré fléchit de 1,4% sur un an, en concordance avec la tendance globale observée pour la région.

 

A lire également sur le sujet :

Près d’un logement sur trois inoccupé dans certains quartiers de Paris