Immobilier : les prix de vente entre particuliers ne baissent pas


La baisse des prix de l’immobilier est-elle un mirage ? Alors que les grands réseaux immobiliers ont noté des baisses du prix de l’immobilier sur la première moitié de 2013, les prix de vente entre particuliers ne semblent pas suivre le mouvement. Dans son dernier indice pour le mois d’août 2013, le groupe De particulier à particulier (Pap.fr) note en effet un regain continu des prix de vente réels des maisons et appartements. Sur les trois derniers mois, leurs prix progressent ainsi de 1,04% et 0,85% respectivement. Une hausse certes modeste mais qui met à mal le discours ambiant selon lequel les prix de l’immobilier baissent depuis plusieurs mois en France.

Sur le plus long terme, les perspectives diffèrent entre les deux types de biens. En effet, le prix moyen de vente d’appartements entre particuliers augmente de 0,66% depuis le 1er janvier. Sur un an, la hausse reste limitée à 0,38%. A contrario, les prix de vente des maisons restent orientés à la baisse, de 0,62% depuis le début de l’année et de 1,13% sur un an.

Par ailleurs, les délais de négociation entre vendeur et acheteur restent stables, à 8 semaines pour les appartements et 11 semaines pour les maisons en moyenne. Parallèlement, le taux de négociation, c’est-à-dire l’écart entre le prix demandé par le vendeur et le prix de vente réel continue d’augmenter. Pour les appartements, il se situe à 4,52%, contre 5,01% pour les maisons.

Dans son dernier baromètre, le groupe Seloger.com notait quant à lui un léger recul des prix des annonces immobilières sur son réseau, en particulier à Paris.

 

A lire égamement sur les prix de l’immobilier

Les prix des logements neufs peinent à reculer en 2013