Immobilier : les prix restent stables à Paris


Le marché immobilier de Paris et de l’Ile-de-France reste calme en termes de prix, selon les dernières statistiques notariales pour la période mars – mai 2013. Pour la région Ile-de-France toute entière, les prix reculent de 1% sur un an, avec un impact similaire pour les maisons (-1,1%) et les appartements (-1%).

 

Dans la capitale, la chambre des notaires de Paris – Ile-de-France évalue le prix du mètre carré à 8.240 euros en moyenne, soit un repli très léger par rapport à la période février – avril 2013 (8.280 euros/m²). Pour la saison estivale, les adjudicateurs maintiennent leur prévision d’un prix du mètre carré stabilisé autour de 8.250 euros.

Pour les appartements anciens dans la région francilienne, les prix ne bougent pas, à 4.360 euros/m² en première couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) et 3.070 euros/m² en deuxième couronne (Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Val-d’Oise). Sur un an, ils reculent respectivement de 0,7 et 0,9%.

Sur le marché des maisons anciennes en revanche, les prix remontent très légèrement par rapport février – avril 2013. Le prix moyen de vente se situe à 354.500 euros en première couronne (-0,3% sur un an) et 280.900 euros en deuxième couronne (-1,5% sur un an).

30.700 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de mars à mai 2013, en hausse de 13% par rapport à la même période en 2012, sachant qu’il s’agissait d’un point bas du marché. En comparaison de mars – mai 2011, les transactions sont en baisse de 15%.

Par ailleurs, les notaires soulignent que les deux réformes fiscales annoncées, concernant un allègement de l’imposition des plus-values immobilières hors résidences principales et une hausse des droits de mutation à titre onéreux (DMTO), risquent de perturber les décisions des ménages et entraîner une plus forte activité en fin d’année 2013.

 

A lire également sur le sujet :

Fiscalité immobilière : l’impact d’une hausse des frais de notaire