Immobilier neuf : 4 primo-accédants sur 10 financés par un PAS ou PTZ


Selon les chiffres du Crédit Foncier, plus de quatre ménages primo-accédants sur dix dans l'immobilier neuf ont bénéficié d'un prêt aidé en 2014, à savoir un prêt à taux zéro (PTZ), un prêt à l'accession sociale (PAS) ou une combinaison des deux produits. 414.000 ménages sont devenus propriétaires de leur résidence principale l'année dernière, dont 116.500 dans le neuf.  

Les prêts aidés dopent l’accession à la propriété dans le neuf

Pour devenir propriétaire d’un logement neuf, un peu d’aide n’est pas de trop. D’après une étude du Crédit Foncier sur la primo-accession publiée mardi 20 octobre 2015, plus de quatre ménages sur dix « sont devenus propriétaires primo-accédants dans le neuf grâce à l’aide apportée par le PAS [prêt à l’accession sociale] et/ou le PTZ [prêt à taux zéro] ». Autrement dit, près de la moitié des ménages devenus propriétaires pour la première fois qui se sont portés acquéreurs d’un logement neuf l’an passé ont bénéficié d’une aide de l’Etat pour franchir le pas.

Dans le détail, les chiffres du Crédit Foncier montrent que le PAS, qui donne droit à une aide au logement, l’APL accesssion, s’est avéré plus efficace que le PTZ en 2014. En effet, le prêt à l’accession sociale a permis de financer près d’un achat immobilier sur dix (immobilier neuf et ancien) et 14% des projets portés par des primo-accédants. Le succès du prêt à taux zéro s’avère pour sa part plus modeste puisqu’il a contribué au financement de 7% des projets immobiliers concrétisés en 2014, dont 11% pour les seuls néo-propriétaires.

Cette différence s’explique assez simplement. En effet, la version 2014 du PTZ ne permettait pas de financer l’achat d’un logement ancien, une interdiction qui a été levée en 2015. A l’inverse, il n’existe pas de restriction particulière pour l’octroi du PAS, qui permet de financer un achat dans le neuf ou dans l’ancien ainsi que des travaux ou encore la construction d’une maison individuelle.

Plus d’un primo-accédant sur trois achète un logement neuf

Autre enseignement fort de cette étude, les primo-accédants se tournent plus volontiers vers l’immobilier neuf que la moyenne. Sur 414.000 projets portés par des néo-propriétaires en 2014, plus d’un sur trois (116.500 au total) visait l’acquisition d’un logement neuf.

Les chiffres du Crédit Foncier soulignent l’importance cruciale des prêts aidés pour cette population. En effet, les prix de l’immobilier neuf sont structurellement plus élevés que ceux de l’ancien, ce qui ne facilite pas le bouclage de l’opération pour des ménages plutôt jeunes en général. A priori, cette population pourrait donc se tourner plus facilement vers les logements anciens moins onéreux. Les aides de l’Etat facilitent cependant grandement le financement des opérations, en particulier le PTZ qui peut être considéré par la banque prêteuse comme de l’apport personnel. Dès lors, de nombreux ménages primo-accédants peuvent plus facilement concrétiser un achat dans le neuf que dans l’ancien, en dépit de la différence de prix.