Investissement immobilier : le Pinel mieux accueilli que le Duflot

Partagez

Le dispositif d'investissement locatif Pinel plaît davantage aux investisseurs que son prédécesseur le Duflot, d'après le baromètre Ifop/UFF de la clientèle patrimoniale. Pour autant, l'immobilier locatif ancien garde de loin la préférence des investisseurs.

 
neuf-invest-shutterstock


Le Pinel peut-il réussir là où le Duflot a échoué ? Il est encore trop tôt pour le dire, le nouveau dispositif de défiscalisation immobilière étant installé depuis le 1er septembre 2014 seulement. Néanmoins, l'investissement locatif Pinel marque des points auprès des Français patrimoniaux*, d'après le dernier baromètre mené par l'Ifop pour la banque conseil en gestion de patrimoine Union financière de France (UFF).

La location aux ascendants/descendants, un atout important

Le baromètre, dévoilé mercredi 3 décembre, montre en effet que 23% des épargnants interrogés affirment vouloir investir en Pinel d'ici 2016 ou l'avoir déjà fait. Si plus de trois répondants sur quatre (76%) expliquent ne pas être intéressés par le nouveau dispositif, il convient de noter que cette proportion atteignait 85% l'an dernier lorsque la même question était posée à propos du Duflot.

L'enquête d'opinions de l'UFF s'attarde également sur la question de la location aux ascendants et descendants. Cette option n'existait pas en régime Duflot mais sera ouverte aux investisseurs en Pinel à partir du 1er janvier 2015. 37% des sondés affirmant ne pas être intéressés de prime abord par le nouveau dispositif déclarent ainsi que cette faculté de louer le logement à son enfant étudiant ou son parent vieillissant est à même de les faire changer d'avis.

Reste à savoir si la version finale du Pinel, qui doit être votée avec le projet de Budget 2015, sera toujours aussi convaincante. Les parlementaires entendent restreindre la location aux ascendants/descendants afin d'éviter des effets d'aubaine. La réduction d'impôt octroyée à l'investisseur pourrait notamment être suspendue lorsque le bien est loué par un membre de la famille.

L'immobilier ancien garde la main

Si le dispositif Pinel plaît, il est encore loin de faire de l'ombre à l'investissement locatif « classique ». A la question « Si demain, vous souhaitiez investir dans l'immobilier, quels types d'investissements parmi les suivants choisiriez-vous ? », 57% des sondés citent l'immobilier ancien. En comparaison, le Pinel (41%) fait pâle figure. Il se situe notamment derrière les investissements en résidence de services les plus prisés, à savoir les Ehpad (établissements d'hébergement des personnes âgées dépendantes, 56%), les résidences seniors (56%) et les résidences étudiantes (50%). Mais les investissements les plus populaires ne sont pas nécessairement les plus rémunérateurs. « La sagesse des Français patrimoniaux n'est pas infinie, précise le président directeur général de l'UFF Nicolas Schimel. La hiérarchisation des préférences n'est pas en réalité celle des rapports rendement/risque optimaux. »

*301 Français ont été interrogés. Ils détiennent des valeurs mobilières ou de l'assurance vie, possèdent un patrimoine financier hors immobilier de plus de 30.000 euros et ont l'intention de faire un placement financier dans les deux ans ou détiennent un bien immobilier locatif.



 

Réseaux Sociaux