L’achat immobilier à deux voix, l’aménagement pour Madame


Les couples choisissent leur logement le plus souvent à deux, selon une étude du Crédoc. Cette tendance est d'autant plus affirmée chez les couples qui se marient ou qui font partie de catégories sociales élevées. Pour aménager le logement en revanche, l'opinion de Madame prévaut en général.  

Les couples décident à deux de l'achat immobilier mais Madame aménage le logement

Quand un couple décide d’emménager ensemble, la décision se prend à deux, du moins le plus souvent. Selon une étude du centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) publiée par la caisse d’allocations familiales (Caf)*, « dans 48% des cas, le choix du logement s’est appuyé sur des critères énoncés par les deux conjoints ». Par opposition, l’avis d’un seul des conjoints a été prédominant dans 16% des cas.

De même, les démarches d’acquisition sont davantage réalisées à deux (56%), même s’il faut nuancer l’analyse. Une enquête Ifop présentée par le courtier en crédit Vousfinancer.com en juin 2014 soulignait ainsi que les hommes prenaient davantage en main la recherche de financement par exemple. A l’inverse, les premières visites de logement sont davantage réalisées par les femmes.

Un nouveau logement plutôt que celui d’un des deux conjoints

Si le choix du logement du couple se règle à deux, c’est notamment parce qu’il constitue le plus souvent la nouvelle résidence principale des deux conjoints. Dans 55% des cas, le choix se porte sur un nouveau logement, plutôt que celui déjà occupé par Monsieur (26%) ou Madame (20%). « Le choix du logement est en effet intimement lié au projet du couple, note le Credoc. Pour preuve, les couples mariés optent plus souvent pour un nouveau logement (59%), comparativement à ceux qui sont pacsés (38%) » ou ceux qui vivent en concubinage (46%).

Derrière ce constat global, une tendance intéressante se dégage : plus la catégorie socioprofessionnelle est élevée, plus la prise de décision est partagée. Ainsi, une majorité de cadres (59%) déclarent avoir pris en compte les critères des deux membres du couple, au contraire des employés (45%) et des ouvriers (39%).

La disposition du logement décidée par Madame

Contrairement à l’achat du bien, l’aménagement du logement n’est pas tellement une affaire de couple. Dans la majorité des cas (53%), la voix de Madame est prépondérante, contre environ un tiers (34%) de décisions partagées. « La femme emporte la décision bien plus souvent que dans d’autres domaines », appuie l’étude : dans tous les autres domaines de la vie courante (choix d’un appareil électroménager, interdictions ou autorisations aux enfants, lieu de vacances…), les décisions se prennent majoritairement en retenant les desideratas de chacun. Pour autant, la prédominance féminine sur la disposition du logement semble appropriée, puisque 93% des personnes interrogées affirment être satisfaites de l’aménagement de leur habitat. Une proportion qui « monte » à 94% chez les hommes…

*L’étude porte sur les couples installés depuis moins d’un an et dont l’un des partenaires au moins est actif. 2.349 couples y ont participé.

A lire également
Acheter un bien immobilier à 2, une démarche plus complexe qu’il n’y paraît
La surface habitable varie avec les enfants et l’âge