La part des primo-accédants est faible sur le marché immobilier ancien selon la FNAIM

Partagez

A Paris comme en province, les primo-accédants sont peu nombreux sur le marché de l'immobilier ancien au premier trimestre 2011.


En moyenne en France, les primo accédants représentent 34% de la clientèle des agences de la Fédération nationale de l'immobilier au premier trimestre 2011. « Nous sommes surpris de ces résultats. Je pensais que la part des primo-accédants était plus importante » déplore, le président de la FNAIM René Pallincourt.

Selon le président de la FNAIM Paris Ile-de-France, Gilles Ricour de Bourgies, il n'y aurait même plus de primo-accédants dans certains quartiers de la capitale. La Fédération estime qu'ils sont absents du 1er, 2ème, et 3ème arrondissement de Paris.

En revanche, dans la grande couronne parisienne, la part des primo-accédants est bien plus importante : « 70% des ventes sur le trimestre ont été financées avec le PTZ+ » conclut Gilles Ricour de Bourgies.



 

les articles les plus lus

1. Location : comment réduire le délai de son préavis ?
2. Echange de maison, d’appartement : vacances, longue durée, HLM

Réseaux Sociaux