Le prêt à taux zéro plus (PTZ+) en 5 points


> Première accession à la propriété
Baptisé PTZ+, le nouveau prêt à taux zéro est réservé aux emprunteurs primo-accédants, qu’ils achètent dans le neuf et l’ancien et sans condition de ressources. Sont ainsi éligibles les projets de construction ou d’acquisition d’un logement neuf ou ancien, avec ou sans travaux, en tant que résidence principale et première accession à la propriété. Pour bénéficier du PTZ+ vous ne devrez donc pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’offre de prêt. Le PTZ + ne peut pas représenter plus de la moitié du total des prêts contractés pour financer l’opération d’achat d’une maison ou d’un appartement.

> Un dispositif qui favorise les zones tendues
« L’accent est mis sur les zones où le déficit de logements est criant » a déclaré Nicolas Sarkozy en présentant la réforme. Ainsi, le PTZ+ devrait être plus attractif en région parisienne et dans les grandes villes qu’ailleurs, d’où un découpage en deux de la zone B (B1, zone plus tendue et B2 moins tendue). Car le PTZ ancienne formule a été le plus largement distribué auprès des résidents des zones dites détendues (zone C) notamment dans l’ancien et au profit des logements individuels diffus (maisons individuelles). « Les prêts pour un logement neuf en zone A et B1 sont singulièrement augmentés par rapport au régime du doublement du prêt à taux zéro », constate ainsi la Fédération nationale des sociétés coopératives d’HLM (FNSCHLM). La zone A correspond à Paris et sa région ainsi que la Côte d’Azur, la zone B1.

> « Revitaliser les centres-bourgs »
On notera cependant que le PTZ + en zones détendues (B2 et C, les moins chères) tend à favoriser l’ancien dans les zones pour « revitaliser les centres-bourgs », comme l’explique le gouvernement. Ainsi, les plafonds d’aide du PTZ+ dans le neuf et l’ancien sont identiques. Autre disposition spécifique au PTZ + dans l’ancien, l’accession sociale à la propriété se voit confortée puisque la vente des logements HLM sera encouragée par l’octroi d’un PTZ + majoré de 5 points par rapport à un PTZ classique dans l’ancien.

> Absence de conditions de ressources
L’un des autres objectifs de cette réforme autour du PTZ + est de répondre à l’augmentation des prix de l’immobilier. Aucune condition de ressources n’est appliquée et les plafonds d’opération ont été fortement majorés. Ainsi, pour l’achat d’une maison en zone B2, un couple de 2 personne pourra bénéficier jusqu’à 120 000 euros de PTZ + contre 82 500 dans la formule actuelle.

> Prise en compte de la performance énergétique
Le PTZ+ prend aussi en compte la performance énergétique du bien, puisque le montant de l’emprunt sera moins intéressant si le logement acquis est énergivore. Selon les zones, le différentiel est de 5 à 10 points selon les zones entre un projet BBC (bâtiment basse consommation) et non BBC.

Calculateur
>> Simuler votre PTZ Plus sans passer par le site de l’Etat

>> Retour au menu du dossier spécial PTZ+