Le Salon virtuel de l’immobilier neuf ouvre ses fenêtres le 31 janvier


A partir du jeudi 31 janvier, les internautes pourront participer au premier salon virtuel de l'immobilier neuf. Les visiteurs virtuels auront la possibilité de discuter avec des professionnels et d'accéder à des informations pratiques.

salon, virtuel, immobilier, neuf

 

Parcourir les allées d’un salon immobilier est désormais à la portée de votre souris. A partir du jeudi 31 janvier, la société Go for Event lance le premier Salon virtuel de l’immobilier neuf, qui permettra aux internautes d’interagir avec des professionnels du logement neuf et, le cas échéant, de mener leur projet immobilier à bien. Le salon, accessible en permanence à l’adresse www.immobilier-expo.fr, regroupe nombre de promoteurs, comme Kaufman & Broad par exemple, ainsi que des antennes régionales de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Interactions par webcam et chat interposé

Les visiteurs auront la possibilité d’interagir de plusieurs manières avec les professionnels « présents » sur leurs stands virtuels. Le moyen le plus simple reste encore la vidéoconférence, à l’aide d’une webcam, qui permet aux visiteurs de discuter de vis-à-vis et de poser leurs questions directement. Les internautes ont également la possibilité de poser des questions par messages instantanés. Si un exposant n’est pas disponible au moment de la visite virtuelle, l’internaute pourra laisser ses coordonnées ainsi qu’une date et un horaire de rendez-vous.

Par ailleurs, les utilisateurs pourront télécharger les informations pratiques dont ils ont besoin pour mieux cerner leur projet immobilier dans le neuf. Les plans de construction sont bien évidemment accessibles mais aussi des documents concernant le financement de l’acquisition ou les réglementations en vigueur.

L’avenir du salon immobilier ?

Ce salon virtuel étant une première, il sera intéressant d’observer la réaction du public, rompu à la recherche de logement sur Internet. Le succès de certains acteurs du marché (SeLoger.com, logic-immo.com par exemple) ainsi que de portails généralistes également utilisés pour la recherche de petites annonces, comme Leboncoin.fr, montre qu’il existe un potentiel certain pour le développement de salons virtuels. L’idée est d’autant plus bienvenue pour les particuliers vivant loin de Paris ou des grandes villes, pour qui il est moins aisé de se rendre sur place. Pour autant, ce site internet accessible en permanence saura-t-il remplacer les salons « à l’ancienne » ? Premiers éléments de réponse dès le 31 janvier 2013.

 

A lire également sur le sujet :

Les intentions d’achat dans le neuf sont en recul

Le pouvoir d’achat immobilier grandit malgré la déprime