Léger recul des prix de vente entre particuliers en février 2013


L'indice PAP du groupe d'annonces immobilières De particulier à particulier fait état d'un nouveau recul des prix de vente en février, même si celui-ci reste très limité.

immobilier, prix, ventes, particuliers

 

On est encore loin d’une chute des prix mais il semblerait que l’amorce d’une diminution des prix annoncée dans l’immobilier ancien se traduise également sur le marché de la transaction immobilière entre particuliers. Selon le dernier indice PAP du groupe De particulier à particulier, les prix de vente des appartements ont reculé de 0,09% au mois de février 2013, tandis que ceux des maisons se replient de 0,51%.

Depuis le début de l’année, les prix reculent ainsi de 0,47% pour les appartements et de 0,57% pour les maisons. Cela signifie que le mouvement de baisse s’est accentué depuis le 1er janvier 2013, puisque le repli des prix sur trois mois est de 0,38% pour les appartements et de 0,40% pour les maisons. Par rapport aux prix constatés en février 2012, la baisse est un peu plus significative ; -1,17% pour les appartements et – 1,24% pour les maisons.

Le taux de négociation, soit l’écart entre le prix proposé par le vendeur et le prix final, continue de progresser pour les appartements, à 4,30% en février contre 4,20% en janvier. Il reste stable à 4,95% pour les maisons. Les délais de vente restent identiques à ceux de janvier, à savoir 7 semaines en moyenne pour un appartement et 11 pour une maison.

L’indice PAP apprécie l’évolution du marché immobilier dans les huit premières agglomérations françaises (Paris, Marseille-Aix en Provence, Lyon, Lille, Nice Côte d’Azur, Toulouse, Bordeaux et Nantes). Les variations de prix concernent les prix de vente réels et non ceux publiés dans les annonces.

 

A lire également sur le sujet :

Les intentions d’achat immobilier se replient
Immobilier : les Français ne savent pas si c’est le « bon moment »
Immobilier : le Crédit Foncier anticipe des baisses de prix hétérogènes