Léger redressement en trompe-l’œil de la construction de logements


Une statistique peut parfois s’avérer trompeuse : selon les chiffres du commissariat général au développement durable, les mises en chantier de logements ont augmenté de 6,7% sur la période mars-mai 2013, comparés à la même période en 2012, avec 86.685 mises en chantier enregistrées. Pas de quoi crier victoire cependant. Ce retour à la hausse est principalement lié à un effet de base favorable, les mises en chantier s’étant effondrées en avril et mai 2012, avec des chutes de plus de 20%.

Sur les douze derniers mois (juin 2012 à mai 2013), 341.198 constructions ont été lancées, en baisse de 13% par rapport aux douze mois précédents. La situation ne s’améliore donc que légèrement, étant donné qu’au premier trimestre 2013, les mises en chantier sur les douze mois précédents étaient en recul de 18%.

De plus, les délivrances de permis de construire replongent, après une légère hausse sur les trois premiers mois de l’année en cours. Pour la période mars-mai 2013, elles sont en repli de 4,6% sur un an (112.234 permis). Sur les douze derniers mois cumulés, les autorisations de construire sont en baisse de 7,4%, avec 490.966 permis octroyés.

A lire également sur le sujet : 

Logement : les ordonnances pour la construction définitivement votées