Légère remontée des prix de l’immobilier à Paris en mars


Le Baromètre mensuel MeilleursAgents.com note une remontée des prix de 0,2% à Paris en mars 2013. Une résistance des prix qui s'explique selon le site immobilier par le renforcement de la demande et la poursuite de la baisse des taux.

prix, immobilier, paris, mars, hausse

 

Contrairement aux attentes, les prix de l’immobilier parisien ont augmentée en mars 2013. Selon le Baromètre de l’immobilier francilien de MeilleursAgents.com, les prix de la pierre dans la capitale se sont appréciés de 0,2% entre le 1er mars et le 1er avril. Une annonce quelque peu étonnante alors que les dernières prévisions des Notaires de France tablent sur une baisse de 4,5% des prix à Paris entre le plus haut de l’été 2012 et mai 2013.

« L’érosion des prix s’est stabilisée », explique MeilleursAgents.com, qui cite principalement deux raisons à la résistance des prix de l’ancien. « Cette pause dans la baisse tient probablement au renforcement saisonnier de la demande ainsi qu’à la poursuite de la baisse des taux », poursuit-il. Selon l’Observatoire du financement des marchés résidentiels CSA/Crédit Logement, le taux moyen des crédits accordés en mars dans l’ancien s’est de nouveau contracté à 3,07%, contre 3,22% à fin 2012. Par conséquent, les acheteurs potentiels disposent d’un pouvoir d’achat immobilier accru, qui maintient les prix à niveau élevé. 

Nombreux contrastes

Dans le détail, ce sont les surfaces de taille modeste (1et 2 pièces) qui profitent le plus de la résistance du marché parisien, avec une hausse de 0,4%. Les 3 pièces et plus voient leurs prix augmenter plus modérément, de 0,1%.

Sur l’ensemble de la région parisienne, MeilleursAgents relève des différences de prix notables en fonction des départements. Si les Hauts-de-Seine (92) essuient une baisse de 0,8% et le Val-de-Marne (94) une diminution de 0,2%, la Seine-Saint-Denis (93) voit ses prix grimper de 1,7%. La Petite couronne (92, 93,94) subit donc une légère diminution des prix (-0,2%) tandis que les prix en Grande couronne (77,78,91,95) remontent de 0,1%.

Pas de chute des prix en 2013

Selon MeilleursAgents, le léger regain des niveaux de prix de l’immobilier ancien à Paris ne constituent pour le moment qu’une « pause » dans la baisse qui doit s’opérer en 2013 sur l’ensemble du territoire. « Cependant, le marché est entré en résistance en trouvant un nouvel équilibre, considère le Baromètre. Alors que l’offre reste limitée aux seuls vendeurs contraints, la demande est toujours faible. Il s’agit donc d’un ajustement en douceur et non d’une débandade ou une braderie que certains annoncent en l’espérant. Le marché se fluidifie progressivement même si l’on ne peut pas parler de reprise. »