Les impayés de logement augmentent selon le Secours Catholique


43% des ménages rencontrés en 2012 par le Secours Catholique déclarent des impayés de loyer ou de remboursement de prêt immobilier. C’est 4% de plus qu’en 2011, selon le rapport annuel sur les statistiques d’accueil du Secours Catholique publié le jeudi 7 novembre 2013. Le logement constitue ainsi « le poste de dépenses le plus préoccupant au niveau des impayés », devant les retards de paiement des factures de gaz et d’électricité et les découverts bancaires.

En 2012, l’association humanitaire a rencontré 1,43 millions de personnes dont près de 70% sont considérés comme des personnes très pauvres, c’est-à-dire qu’elles ont un niveau de vie inférieur à 40% du niveau de vie médian des Français. Le niveau de vie (ressources perçues ramenées à la composition du ménage) des ménages accueillis par le secours catholique a baissé de 2,5% de 2011 à 2012.

Le rapport nous apprend également que la part des personnes accueillies par l’association vivant dans des logements précaires a augmenté en 2012 pour atteindre 24,3%. Cette part est encore plus prépondérante chez les jeunes de moins de 25 ans : ils sont 42% à vivre dans un logement précaire en 2012 (39% en 2011).

 

A lire sur le sujet :

Loi Duflot : la garantie des loyers impayés