Les loyers en colocation continuent d’augmenter en 2015


Les loyers en colocation ont continué d'augmenter en 2015 et progressent de 2,27% à 450 euros en moyenne, selon le site spécialisé Appartager.com. Parallèlement, le budget alloué au logement par les colocataires a diminué.  

Les loyers en colocation ont augmenté en 2015

Les colocataires vont devoir davantage mettre la main à la poche pour se loger. La tendance à la hausse amorcée en 2014 s’est bel et bien confirmée en 2015, selon le baromètre diffusé le 21 juillet 2015 par le site spécialisé dans la colocation Appartager.com.

Les prix payés en colocation ont ainsi progressé de 2,27% en moyenne par rapport à la même période en 2014, après une hausse de 2,07% sur l’année 2014. Un colocataire doit désormais débourser 450 euros en moyenne pour partager un logement.

« Cependant, bien que les loyers en colocation continuent d’augmenter, ils restent toujours très inférieurs à ceux pratiqués dans les locations traditionnelles (614 euros) », nuance le PDG du site Appartager.com, Karim Goudiaby.
Le relèvement des loyers en colocation s’observe partout en France, bien que des disparités subsistent entre les grandes agglomérations. Dans le détail, Paris reste la ville la plus chère avec un loyer moyen de 562 euros mais connaît une hausse contenue (+0,72%). A l’inverse, Marseille offre des colocations à 433 euros par mois mais subit un bond de 6,39% sur les prix. A Lyon et Toulouse, l’augmentation demeure inférieure à 2,50% quand les loyers sont en baisse à Nice (-0,21% à 484 euros).

Le budget des colocataires diminue

L’étude pointe par ailleurs que le budget logement des colocataires « prend le contre-pied par rapport aux loyers ». Concrètement, l’enveloppe allouée diminue de 0,60% à 499 euros en moyenne, alors même que les loyers ne cessent de progresser. « C’est toujours supérieur au loyer de référence fixé à 450 euros », note l’étude. Plus inquiétant encore, le budget des étudiants et des retraités subit un recul marqué autour de 2,50%, l’enveloppe des plus âgés s’élevant à 432 euros, en deçà du loyer référence. « C’est le point négatif à retenir pour ce 2ème trimestre, très certainement dû à la conjoncture économique actuelle », constate l’étude.

Enfin, pas de changement, les colocataires déjà en place continuent de pratiquer des augmentations de loyer supérieures à celles des propriétaires (+2,47% vs +1,88%). Quant aux agences immobilières, elles proposent toujours les prix les plus élevés à 496 euros en moyenne.

A lire également :
Taxe d’habitation en colocation, comment ça marche ?
Recherche de colocation : ce qu’il faut savoir avant de s’engager
Préavis de départ du locataire : délai, colocation, ce qu’il faut savoir
Solidarité financière maintenue à un an pour les baux en cours