Les loyers ont faiblement augmenté à Paris en 2014


Selon l'Olap, les loyers de l'agglomération parisienne ont progressé de 0,8% en 2014. Il s'agit de la plus faible augmentation annuelle observée par l'Olap depuis 2001. Les nouveaux locataires parisiens continuent de subir de fortes hausses de loyers à la relocation.  

Les loyers ont augmenté de 0,8% à Paris en 2014

Voilà qui va donner du grain à moudre aux détracteurs de l’encadrement des loyers. Alors que cette mesure phare de la loi Alur sur le logement visant à limiter la progression des prix à la location doit entrer en vigueur dès cet été à Paris, l’augmentation des loyers dans la capitale est au plus bas depuis plus de dix ans. Selon des statistiques provisoires* publiées par l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap) jeudi 7 mai 2015, les loyers à Paris et dans 114 communes alentours ont progressé de seulement 0,8% en moyenne en 2014, tous locataires confondus. « Ce rythme d’évolution des loyers en 2014 est le plus faible depuis 2001 », note l’Olap dans un communiqué. A titre de comparaison, les hausses moyennes enregistrées entre 2011 et 2013 excédaient toutes 2%.

Des hausses plus fortes pour les nouveaux locataires à Paris

Comme l’indique l’Olap, la progression des loyers se cale près de l’indice de référence des loyers (IRL) calculé pour l’Insee en 2014 (0,6% en rythme annuel). Cette moyenne ne permet cependant pas de distinguer les locataires restés en place et ceux qui ont commencé à occuper les lieux en 2014. Ainsi, le saut à la relocation, « ou hausse moyenne enregistrée entre l’ancien et le nouveau loyer des logements ayant vu arriver un nouvel occupant », est évalué à 1,4% pour l’ensemble de l’agglomération parisienne. Là encore, il s’agit de la plus faible progression enregistrée par l’Olap depuis 2001, un phénomène notamment lié au décret d’encadrement des loyers en place depuis le 1er août 2012 (voir encadré), qui limite les hausses de loyers (relocation et renouvellement de bail) à l’évolution de l’IRL.

En revanche, la différence de loyer d’un locataire à un autre atteint 3,2% pour les seules locations parisiennes. « Les locations de 2014 se sont conclues à un loyer moyen de 25,3 euros/m², soit un niveau supérieur de 4,5% à celui de 2013 », ajoute l’observatoire. A contrario, « en petite couronne, la modération des loyers de relocation se confirme », avec un prix moyen de 17,8 euros/m² proche de ceux observés en 2013 (17,6 euros) et 2012 (17,7 euros).

*Les résultats définitifs sont attendus pour le mois de juin

Deux encadrements des loyers pour le prix d’un

Pour rappel, les loyers parisiens sont déjà soumis à l’encadrement des loyers à la relocation depuis le 1er août 2012 et ne doivent pas dépasser l’IRL. Le dispositif de la loi Alur qui entre en vigueur cet été vise quant à lui à encadrer les prix lors des mises en location et à imposer des baisses pour les loyers jugés excessifs (20% au-dessus du loyer médian de quartier).

A ce titre, l’Olap a transmis ces premières données sur les loyers médians au 1er janvier 2014 au préfet de Paris. Il devrait s’agir, peu ou prou, des niveaux retenus pour la mise en place de l’encadrement des loyers.