Les prix des annonces immobilières commencent à se redresser

Partagez

Les prix de vente affichés dans les annonces immobilières postées sur le site Pap.fr n'ont pas bougé au mois d'août. Certaines régions connaissent un début de retournement de tendance, bien que les prix restent encore inférieurs à leur niveau d'il y a un an.

 
La baisse des prix de l’immobilier entre particuliers s’essouffle

Le mois d'août n'est pas particulièrement actif sur le marché immobilier et ça se voit. L'indice des prix des annonces immobilières du site Pap.fr n'affiche en effet que de très faibles variations entre juillet et août, au niveau national comme à l'échelle des régions.

Si aucune tendance ne se dégage d'un mois sur l'autre, on peut toutefois noter que la baisse des prix commence à s'estomper dans certaines régions. L'indice national relate cette évolution : les prix sont orientés à la baisse sur un an (-1,66% pour les appartements, -1% pour les maisons) mais s'affichent en très légère hausse (+0,10 et 0,20% respectivement) sur les trois derniers mois.

Ce phénomène s'observe notamment dans plusieurs régions de l'Ouest. En Aquitaine, les prix remontent de 0,22% en trois mois sur le marché des appartements (-1,84% sur un an). Les prétentions des vendeurs de maisons sont quant à elles supérieures à ce qu'elles étaient l'année dernière à la même époque (+0,30%). Dans les Pays de la Loire, la remontée des prix engagée au printemps se confirme également après la forte chute enregistrée sur la deuxième moitié de 2014 (-2,64% sur un an pour les appartements, -1,54% pour les maisons). Enfin en Bretagne, la courbe des prix semble s'inverser également, même si le mouvement, encore très peu marqué, reste à confirmer d'ici la fin d'année.

Les régions les plus demandées encore baissières

D'autres régions connaissent une remontée des prix, comme le Languedoc-Roussillon. Mais les régions les plus recherchées par les acquéreurs échappent encore à la tendance. C'est notamment le cas de l'Ile-de-France, où les prix affichés dans les annonces d'appartements à vendre fléchissent de 0,59% sur trois mois, tandis que ceux des maisons cèdent 0,74%. Un constat qui vaut également pour les régions Midi-Pyrénées, PACA et Rhône-Alpes, dans des proportions comparables.

La tendance baissière pourrait toutefois s'estomper très prochainement. Les notaires de Paris – Ile-de-France estiment ainsi, sur la base des avant-contrats signés cet été, que les prix devraient repartir à la hausse d'ici la fin de l'année. Un constat partagé par le portail Meilleursagents.com, selon lequel un retournement de marché est envisageable dans les prochains mois si la demande de logements continue de progresser.



 

Réseaux Sociaux