Les taux de crédit immobilier ont-ils atteint un plancher ?


Alors que les taux de crédit immobilier n'ont cessé de chuter en 2012, le baromètre Empruntis des taux en région fait état d'une certaine stabilisation. Le signe, peut-être, que les taux ne descendront pas plus bas.

taux, credit, immobilier, empruntis

 

Depuis le début d’année 2013, les taux de crédit immobilier sont restés sur la même tendance qu’en 2012 et continuent de baisser. Si certaines banques ont pu relever des hausses çà et là, la tendance lourde chez les banques et établissements de crédit est jusqu’ici restée à la diminution. Mais contrairement aux mois précédents, le baromètre Empruntis des taux pratiqués en région témoigne d’une certaine stabilité, signe que « nous sommes donc probablement enfin au plancher », selon Maël Bernier, porte-parole du courtier en ligne. « On observe donc encore des baisses sur certaines durées dans quelques régions mais globalement plus de mouvements massifs comme nous en avons connus. »

Taux stables ou en légère baisse sur 15 et 20 ans

Ainsi, si sur 15 ans le taux moyen constaté baisse encore un peu, à 3,10% en février contre 3,20% en janvier, les taux à 20 ans restent au même niveau à 3,50%. Globalement, les taux à 15 ans reculent encore partout excepté en Ile-de-France, où le taux moyen reste stable 3,15%, le même que ceux constatés en région Rhône-Alpes et Méditerranée. Les taux sont plus attractifs ailleurs en province, notamment dans l’Ouest (3,05%), le Sud-Ouest et l’Est (3,10%). Il n’y a que dans le Nord (3,20%) que les taux moyens pratiqués sur cette durée sont moins intéressants.

La tendance à l’immobilisme est plus visible sur les taux à 20 ans, qui ne bougent pas en Ile-de-France, Méditerranée, dans l’Ouest, l’Est (3,45% dans chaque cas) ainsi que dans le Sud-Ouest (3,50%). Ils restent cependant orientés à la baisse dans la région Nord (3,45%) et en Rhône-Alpes (3,55%). « Comme les mois derniers, il s’agit des taux moyens affichés et la réalité des taux demeure inférieure de 0,20/0,30% en moyenne », souligne Maël Bernier pour qui il est toujours possible, pour les meilleurs dossiers, de trouver un financement sur 20 ans sous les 3%.

Des remontées de taux sur 25 et 30 ans

Si remontée des taux il y a, elle s’observe surtout sur les durées de prêt les plus longues, 25 et 30 ans, qui sont également des prêts que les banques sont réticentes à accorder, préférant se concentrer sur des périodes plus courtes. Ainsi, selon l’observatoire du financement des marchés résidentiels CSA/Crédit Logement, 17% des prêts à l’habitat accordés l’étaient sur 25 ans et 0,7% sur 30 ans au quatrième trimestre 2012.

Les taux sur 30 ans sont orientés à la hausse partout, excepté en Rhône-Alpes où ils continuent de baisser pour se situer à 4,60%. Dans les autres régions, ils se situent entre 4,50 et 4,60%. Les taux sur 25 ans suivent une évolution plus désordonnée, avec des baisses dans le Sud-Ouest (3,70%), des taux stables en Ile-de-France (3,70%) et en Méditerranée (3,80%) et des remontées dans l’Ouest et l’Est (3,90%) ainsi que dans le Nord et en Rhône-Alpes (3,95%).

 

A lire également sur le sujet :

Crédit immobilier : certaines banques durcissent leurs critères d’octroi
Ce qu’il faut savoir sur la renégociation de crédit immobilier