Les ventes de logements neufs de Nexity en baisse de 11% en 2012


Le promoteur immobilier Nexity a dévoilé ses résultats pour 2012. Sans surprise, les réservations de logements neufs baissent de 11%. Il appelle le gouvernement à agir, notamment sur la question des investisseurs institutionnels.

immobilier, ventes, logements, neufs, nexity

 

Le premier groupe français de promotion immobilière Nexity a annoncé ses résultats pour l’année 2012, mercredi 20 février. Sur le secteur de l’immobilier résidentiel, Nexity enregistre sans surprise un repli de l’activité. Ses réservations nettes de logements neufs chutent de 11% par rapport à 2011, avec 10.191 réservations enregistrées. Au total, le promoteur comptabilise « 12.774 réservations nettes de logements neufs et lots de terrains à bâtir pour une valeur de 2.137 millions d’euros TTC ». Le groupe détient une part de marché de l’ordre de 12,5% sur l’immobilier résidentiel, en hausse de 1,5 point sur un an.

« Les raisons de ce recul sont multiples : baisse de l’avantage fiscal attaché au régime d’investissement locatif Scellier, régime d’aide à l’accession insuffisamment adapté aux ménages les plus modestes (les plus frappés par la sélectivité renforcée des banques dans la distribution de crédit immobilier), attentisme lié aux élections présidentielles durant le premier semestre puis à la redéfinition progressive du cadre fiscal », estime le groupe dans un communiqué de presse.

Le retour des investisseurs institutionnels réclamé

Face à une année 2013 qui s’annonce elle aussi très compliquée, le PDG de Nexity Alain Dinin appelle le gouvernement à agir en faveur du retour des investisseurs institutionnels afin de relancer la production et la vente de logements neufs. « Les nouvelles mesures prises en fin d’année 2012 (nouveau régime d’incitation fiscale à l’investissement locatif « Duflot », révision des modalités du Prêt à Taux Zéro Renforcé) devraient permettre au mieux de maintenir en 2013 le niveau de production ou de contenir une nouvelle baisse, mais elles ne pourront pas amorcer une reprise de la production de logements neufs », avance-t-il.

Des discussions sont en cours entre les acteurs de la promotion immobilière, de l’assurance-vie et le gouvernement sur la création d’un dispositif fiscal incitant les investisseurs institutionnels à revenir sur le marché de l’immobilier résidentiel, malgré leurs réticences initiales. Le président de la République François Hollande a lui-même expliqué qu’il souhaitait faire « appel aux investisseurs institutionnels » et en particulier les compagnies d’assurance-vie, afin d’orienter l’épargne vers l’immobilier résidentiel.

Pour 2013, Nexity abaisse sa prévision initiale d’un maintien du marché de l’immobilier neuf à même niveau, soit environ 80.000 logements réservés, et table désormais sur 70.000 à 75.000 logements neufs réservés. Le promoteur avait déjà expliqué précédemment qu’il envisageait une stabilisation de la construction de logements neufs autour des 300.000 biens.

Pour mémoire, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait état pour 2012 d’un recul des ventes de l’ordre de 28% (73.700 biens vendus) tandis que les mises en vente ont diminué de 17% (77.794 biens).