Logement : l’UMP promet d’abroger la loi Alur


L’UMP a dévoilé mercredi 18 mars 2015 ses propositions pour une politique du logement. Sans surprise, le principal parti d’opposition réclame la suppression pure et simple de la loi Alur sur le logement, « l’une des lois les plus néfastes du quinquennat » de François Hollande, selon l’ancien Premier ministre François Fillon. Une position partagée par le président de l’UMP Nicolas Sarkozy.

En outre, l’UMP veut « redonner au bailleur de la liberté et une capacité à décider de ce qu’il veut faire de son patrimoine ». Pour ce faire, le parti fondé par Jacques Chirac suggère de réduire les durées de préavis à un mois pour le locataire. Surtout, il propose de donner au propriétaire « la faculté de résilier le bail unilatéralement, sans cause [ce qui illégal actuellement, Ndlr], avec des conditions définies par la loi de dédommagement du locataire », lors du renouvellement du contrat de location.

Dans le domaine de l’achat immobilier, l’UMP propose de faciliter l’accession à la propriété des ménages modestes, en instaurant une TVA à 5,5% pour l’achat d’une résidence principale neuve sur tout le territoire, contre 1.300 quartiers prioritaires actuellement. Le parti dirigé par Nicolas Sarkozy plaide également pour la stabilité fiscale de l’investissement locatif, en relançant l’idée d’un statut du bailleur privé réclamé par certains professionnels afin de garantir « la neutralité fiscale ».